Le projet de l'énergie solaire aura des effets positifs sur l'économie nationale

Mustapha Bakkoury a souligné qu'avec ce chantier, le Maroc "s'engage à mettre en place un modèle économique qui va produire au-delà des énergies renouvelables et qui aura des effets positifs sur l'emploi, la recherche scientifique et la formation".



Le projet de l'énergie solaire aura des effets positifs sur l'économie nationale
Le projet marocain de l'énergie solaire aura des effets positifs sur l'économie nationale, a indiqué le président du directoire de l'Agence marocaine de l'Energie Solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury.

Avec ce chantier, le Royaume "s'engage à mettre en place un modèle économique qui va produire au-delà des énergies renouvelables et qui aura des effets positifs sur l'emploi, la recherche scientifique et la formation", a souligné M. Bakkoury, qui était l'invité de l'émission +Mais encore+ , diffusée, lundi soir par la deuxième chaîne de télévision 2M.

La Centrale thermo-solaire de Ouarzazate, "constitue le premier projet relevant d'un choix stratégique qui vise à crédibiliser la vision du Maroc en matière de développement du secteur des énergies propres", a-t-il dit, précisant que la construction de cette station thermo-solaire devrait démarrer fin 2012 et mise en service fin 2014, avec une capacité de production de 160 mégawatts.

Le projet marocain de l'énergie solaire table sur la production de 2.000 Mégawatts (MW) d'ici 2020, a fait savoir le responsable de l'agence solaire, soulignant qu'il contribuera également à réaliser les objectifs du Maroc en matière de sécurité énergétique, de création d'emploi et d'exportation d'énergie.

Par ailleurs M. Bakkoury souligné que l'objectif essentiel de l'agence MASEN est d'arriver à un modèle économique qui puisse l'affranchir de la subvention publique.

Concernant l'avion solaire expérimental ''Solar Impulse'', arrivé en juillet dernier au Maroc, et qui a pour objectif de concilier le développement socioéconomique et les exigences de préservation de l'environnent, M. Bakkoury a, estimé que c'était ''un formidable outil de sensibilisation'' aux énergies durables.

Le plan solaire lancé en 2009 par le Maroc, vise à réduire la dépendance énergétique et les émissions de CO2 et à réaliser une intégration régionale Nord/Sud. Cette vision envisage d'accroître la part des énergies renouvelables dans la capacité totale de production d'électricité du pays à 42 pc en 2020.

Outre la centrale de Ouarzazate, le Royaume compte réaliser d'autres projets similaires à Ain béni Mathar, Foum Loued, Boujdour et Sebkat Tah.
 
MAP


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière