Le plan d’action 2012-2016 pour l'habitat de la classe moyenne



Le plan d’action 2012-2016 pour l'habitat de la classe moyenne
Des solutions entre 300.000 et 800.000 DH.
Priorité au logement social avec 170.000 unités par an.
500.000 nouvelles habitations pour le programme villes sans bidonvilles.

On s’y attendait, la priorité est donnée au logement social durant les quatre ans à venir. En effet, le nouveau plan d’action 2012-2016 du ministre de l’Habitat, Nabil Benabdellah, a pour objectif de consolider la politique engagée durant la dernière décennie et renforcer l’offre pour atteindre une production de 170.000 unités par an. L’objectif est de réduire le déficit de moitié qui avoisine actuellement 840.000 contre 1,2 million unités auparavant.

De plus, le ministère compte réaliser 500.000 nouvelles unités dans le cadre du programme villes sans bidonvilles. Au menu également la construction de 100.000 logements destinés à la classe moyenne. Pour cette catégorie, le ministre a signalé que son département examine avec les promoteurs immobiliers la possibilité de produire, à partir de 2013, avec les mêmes avantages fiscaux que ceux des programmes sociaux, des logements avec des superficies supérieures dont le prix varierait entre 300.000 et 800.000 DH. Pour l’heure, il semblerait que les promoteurs immobiliers se soient entendus sur un produit fixe de 100 m2 au prix forfaitaire de 500.000 DH.

La promotion du secteur locatif figure également parmi les grands chantiers, est-il également annoncé, avec les mesures prévues dans le projet de loi 2012. Aussi, 10% des programmes de logements sociaux pourront être vendus à des sociétés qui devraient les louer à un tarif mensuel de 1.200 DH pour une durée de 8 ans.
Par ailleurs, Benabdellah compte marquer son mandat, en assurant dans les villes qui affichent une disparité inquiétante, une plus grande cohésion urbaine plus harmonieuse, de rééquilibres spatiaux et sociaux ainsi que d’attractivité urbaine. Deux chiffres clés rappelés par Benabdellah: 30% des citadins habitent dans des quartiers pauvres et sous équipés. Et près de 12% des familles urbaines vivent dans des logements insalubres. Mettre en place une telle vision pour la politique de la ville devra se faire en concertation avec d’autres départements gouvernementaux, est-il indiqué.

En matière de promotion, 15 rencontres régionales sont prévues, au terme desquelles un rendez-vous national, mi-mai prochain, livrera le nouveau référentiel en matière de politique de la ville. Il devra être basé sur la bonne gouvernance, la transparence, le suivi, et l’évaluation. L’objectif est de pallier les problématiques majeures du secteur. Principalement, la rareté du foncier dont les besoins uniquement pour le département de l’Habitat sont estimés à 20.000 ha. Benabdellah propose de mener des réflexions pour la création d’un outil gouvernemental dédié à la problématique du foncier, et trouver des moyens de diversifier le financement des programmes sociaux et villes sans bidonvilles. Le ministre rappelle à ce sujet la mesure prévue dans la loi de Finances 2012 relative au relèvement de la taxe de ciment de 5 centimes par kg pour renflouer le Fonds de solidarité habitat dédié à l’éradication des logements insalubres et la production des logements sociaux.

Notons par ailleurs que le secteur du  BTP assure près de 9% des postes d’emploi et représente 6,7% du PIB national avec un encours de crédits immobiliers de 207 milliards de DH en 2011 contre 188 milliards en 2010.

Epine

L’autre épine au pied des autorités, les habitations menaçant ruine dont le nombre total avoisine 160.000 unités. Le coût de réhabilitation est évalué à 160.000 DH par logement, selon le ministre. Ce dernier soulève aussi la question du retard enregistré dans l’élaboration des plans d’aménagement urbains notamment pour les grandes villes, ce qui encourage le recours aux mesures dérogatoires. Pour Benabdellah, il faut réfléchir à un système d’urbanisme plus opérationnel, ce qui nécessite de revoir les missions des acteurs concernés particulièrement les agences urbaines.

L'economiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière