Le nombre d’entreprises fermées baisse de 47% au troisième trimestre de 2012

Le nombre d’entreprises fermant définitivement a été stable entre le premier et le deuxième trimestre de 2012 avant qu’il marque une baisse de 47% au troisième trimestre. C’est ce qui ressort des notes de synthèse trimestrielles de la direction de l’emploi.



Le nombre d’entreprises fermées baisse de 47% au troisième trimestre de 2012
Même si les régions du Grand Casablanca, Rabat-Salé et Meknès-Tafilalet ont été les plus touchées, les notes de synthèse trimestrielles de la direction de l’Emploi font ressortir que la tendance générale des fermetures d’entreprises et les pertes d’emploi s’inscrit tout de même en baisse. En effet, outre l’aspect régional, le nombre d’établissements fermant définitivement a été stable entre le premier et le deuxième trimestre 2012, mais il baisse de 47% au troisième trimestre. De plus, la proportion de petits établissements augmente au 3e trimestre avec 87,5% d’établissements de moins de 50 salariés. Cela dit, toujours selon la note de synthèse du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle, il ressort que la fermeture des PME marque toutefois une baisse. Ce qui pourrait s’expliquer par les effets ressentis de la crise internationale qui diminuent grandement. Concernant les licenciements, leur nombre est divisé par trois entre les troisièmes trimestres 2011 et 2012 et concerne à 75% des emplois industriels. Une tendance proche s’observe sur les établissements ayant été amenés à réduire la durée du travail. Par ailleurs, on constate qu’entre le premier et le deuxième trimestre, leur nombre a été divisé par 3,5 et si ce nombre reste stable au troisième trimestre, c’est cette fois la répartition grande entreprise/PME qui est modifiée favorablement.

La création d’emploi ne marque pas de rebond

Pour leur part, les créations d’emploi repartent également positivement bien que le rythme de création reste à un niveau bas. Ce sont notamment les secteurs de l’industrie et du BTP qui ont été touchés. Pour l’industrie, cela s’explique par la crise internationale et l’amélioration de la compétitivité de certains pays qui ont pu baisser les salaires de leur personnel. Quant au BTP, on note que les mises en chantier ralentissent faute de trouver des acquéreurs pour écouler les stocks immobiliers invendus.

À l’inverse, après la faible récolte 2011-2012 ayant entraîné de grandes destructions d’emplois, la saison 2012-2013 est plutôt vue positivement et les emplois créés redécollent. En ce qui concerne le secteur des services, il a servi de locomotive tout au long de l’année en matière de création d’emplois. S’il est encore bien trop tôt pour dire si la crise subie par notre principal partenaire commercial, l’Europe, se termine, on ne peut que constater que ses effets sur le marché de l’emploi diminuent et que l’économie marocaine continue sur sa lancée.

Repères
■ La proportion de petits établissements augmente au 3e trimestre avec 87,5% d’établissements de moins de 50 salariés.
■ Le nombre des licenciements est divisé par trois entre les troisièmes trimestres 2011 et 2012 et concerne à 75% des emplois industriels.
■ Après la faible récolte 2011-2012 ayant entraîné de grandes destructions d’emplois, la saison 2012-2013 est plutôt vue positivement et les emplois créés redécollent.

LE MATIN


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière