Le marché de l’emploi a connu la création de 74 000 postes rémunérés

Bank Al-Maghrib a publié la semaine dernière son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière du Royaume. Ce focus institutionnel sur l’année 2011 jette la lumière sur l’évolution des différentes branches de l’appareil productif national. Parmi les agrégats et indicateurs d’activités qui y sont présentés, voici un important éclairage sur la dynamique du marché de l’emploi.



Le marché de l’emploi a connu la création de 74 000 postes rémunérés
Le marché national de l’emploi, tel qu’il a été diagnostiqué par Bank Al Maghrib dans son rapport sur l’exercice 2011, a été caractérisé par une augmentation de 0,8% de la population active âgée de 15 ans et plus et une baisse de la population active au chômage de 1%, consécutivement à la création nette de 105 000 emplois.

Ainsi, le taux de chômage a reculé de 0,2 point de pourcentage à 8,9% l’année dernière, s’inscrivant dans le mouvement baissier quasi ininterrompu depuis 1999 avec un rythme qui a connu toutefois un léger ralentissement à partir de 2007. Cette évolution a concerné exclusivement le milieu urbain où le taux de chômage est revenu de 13,7% à 13,4%, celui en milieu rural s’étant stabilisé à 3,9%. Parallèlement, et dans le cadre du dialogue social, les salaires dans la fonction publique ont été revus à la hausse et le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) ainsi que le salaire minimum agricole (SMAG) ont été revalorisés de 10% en juillet 2011.

Evolution contrastée en milieu urbain

De même, les données de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) font ressortir un accroissement des salaires dans le secteur privé en termes réels dans un contexte de modération des tensions inflationnistes. En dépit de l’évolution ainsi observée des salaires, le coût unitaire du travail dans le secteur industriel a reculé pour la deuxième année consécutive, tandis que le rythme d’augmentation de la productivité apparente du travail s’est légèrement amélioré.

La population active âgée de 15 ans et plus, estimée à 11,5 millions de personnes, a progressé de 0,8% contre 1,1% en moyenne annuelle durant les cinq dernières années. Cette hausse a concerné uniquement la population active urbaine qui s’est accrue de 1,6%. Celle rurale, qui représente en moyenne 48% du total durant les cinq dernières années, n’a pas connu de changement par rapport à l’année dernière.
Pour sa part, le taux d’activité a poursuivi sa tendance baissière pour se situer à 49,2% au lieu de 49,6% un an auparavant, reflétant un repli du taux d’activité en zone rurale de 0,4 point de pourcentage à 58% et de 0,3 point en milieu urbain à 43,3%. Selon le genre, le taux d’activité a diminué de 0,4 point de pourcentage aussi bien pour les hommes que pour les femmes, s’établissant successivement à 74,3% et 25,5%. En regard, la population active occupée s’est accrue de 1% avec 2% en zone urbaine et une stabilisation en milieu rural, qui représente 53% du total en moyenne durant les cinq dernières années.

Le marché du travail a connu une création nette de 74 000 postes rémunérés et de 31 000 postes non rémunérés, soit un total de 105 000 postes, au lieu de 118 700 postes créés en moyenne entre 2007 et 2009, avec une répartition qui continue d’être avantageuse pour les zones urbaines, avec 103 000 postes contre 69 000 postes en 2010. Pour sa part, l’auto-emploi a connu une progression de 1,1 point de pourcentage pour s’établir à 43,4%, après avoir augmenté de 0,5 point de pourcentage à 42,3% en 2010.

Le tertiaire, grand pourvoyeur d’emploi

Au plan sectoriel, les branches tertiaires ont représenté le premier pourvoyeur d’emplois en 2011 avec une contribution de 1,1% contre 0,7% en moyenne annuelle sur la période 2007-2010, suivi par celle du bâtiment et travaux publics, qui s’est limitée à 0,3% contre 0,6% en moyenne entre 2007 et 2010. A l’exception de ces deux secteurs, les autres branches ont accusé des pertes d’emploi pour un total de 40 000 postes, dont 22,5% au niveau du secteur de l’agriculture, forêt et pêche et 77,5% au niveau du secteur de l’industrie, y compris l’artisanat qui a enregistré à lui seul une perte de 31 000 postes, soit une contribution négative de 0,3% à la performance globale.

Pour sa part, le taux d’emploi a poursuivi sa tendance baissière entamée en 2004 pour se situer à 44,8% en 2011 au lieu de 45,1% en 2010. Ce repli a concerné essentiellement le milieu rural ramenant ainsi le taux d’emploi à 55,7% contre 56,2% en 2010, celui en milieu urbain ayant quasiment stagné à 37,5%.
La population active au chômage, évaluée à plus d’un million d’individus, a marqué une régression de près de 1%, qui a concerné aussi bien le milieu urbain que les zones rurales qui comptent respectivement 817 000 et 211 000 chômeurs. Le taux de chômage national, rappelons-le encore, a diminué de 0,2 point de pourcentage, s’établissant à 8,9% en un an. Cette baisse recouvre cependant une augmentation de celui des jeunes âgés de 15 à 24 ans de 17,6% à 17,9%, une stabilité au niveau de la tranche d’âge 25-34 ans à 12,9% et un recul dans les autres tranches d’âge. Par genre, le taux de chômage des hommes s’est replié de 0,5 point de pourcentage à 8,4%, alors que celui des femmes a augmenté de 0,6 point de pourcentage à 10,2%.

(Source : Rapport 2011 de Bank Al Maghrib).

Repères

Le taux de chômage national a diminué de 0,2 point de pourcentage, s’établissant à 8,9% en un an.
Le secteur tertiaire a été le premier pourvoyeur d’emplois en 2011 avec une contribution de 1,1% contre 0,7% en moyenne annuelle sur la période 2007-2010.
 Le marché du travail a connu une création nette de 74 000 postes rémunérés et de 31 000 postes non rémunérés, soit un total de 105 000 postes.


Le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière