Le e-paiement : 300 000 opérations et 134 MDH réalisés en 2011



Le e-paiement : 300 000 opérations et 134 MDH réalisés en 2011
De plus en plus d'administrations et d'entreprises encaissent leurs factures en ligne. Le paiement de créances constitue 44% du nombre de transactions électroniques. Avec 7 millions de porteurs de cartes, le potentiel de croissance est encore considérable.

Les chiffres publiés par Maroc Télécommerce et par le Centre monétique Interbancaire (CMI) l’attestent : l’e-paiement se démocratise au Maroc. Faisant partie de l’offre e-commerce globale, il concerne les factures et taxes payées directement sur Internet. Abonnement téléphonique, facture d’eau et d’électricité ou même frais scolaires, tous ces services peuvent aujourd’hui être réglés par débit de carte bancaire auprès du site Internet du prestataire. L’administration non plus n’est pas en reste. Après l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), la Trésorerie générale du Royaume (TGR) propose aux contribuables de régler leurs taxes (taxe d’habitation, taxe des services communaux et la taxe professionnelle) en ligne. D’autres administrations sont en phase finale de lancement de leurs services en ligne. Comme la Direction générale des impôts (DGI) qui prépare un projet pour le paiement de l’Impôt sur le revenu (IR) directement sur Internet.
Lancé en 2007, le paiement en ligne via les cartes bancaires auprès des sites marchands affiliés à Maroc Télécommerce a connu une progression de 72%, passant de 298 MDH en 2010 à 513 MDH en 2011. L’activité par cartes marocaines qui constitue 95,8% du volume a évolué de 75,4% et l’activité par cartes étrangères de 19,2%. Le nombre de transactions e-commerce est passé, quant à lui, de 295 000 à 670 000 en 2011. Le paiement de créances en constitue 44%, le shopping 31%, les voyages et événements 18% et l’e-gouvernement 7%.
Les facturiers ont accaparé une part de 26,3% du montant global de paiement en ligne en 2011, soit 133,6 MDH, en progression de 78% par rapport à 2010. Le paiement des taxes compte pour 2,3%. Le montant s’est apprécié de 107%, à 11,5 MDH.

De nouvelles offres et encore plus de sites partenaires

Au delà du volume de transactions réalisées, l’année 2011 a connu le lancement de plusieurs sites marchands importants appartenant à différents secteurs d’activité, notamment les sites spécialisés dans les achats groupés, des établissements scolaires mais aussi des établissements publics et le site de la Marocaine des jeux et des sports (MDJS). Maroc Télécommerce a également travaillé sur une nouvelle offre commerciale qui concerne les très petites entreprises. Elle a été lancée fin 2011 comme promotion de fin d’année et a été maintenue en 2012 vu le succès rencontré. Cette offre permet à une TPE d’avoir accès au service Maroc Télécommerce sans frais fixes et de ne payer que la commission sur les volumes traités. A noter qu’une offre similaire (frais de mise en place de 1 000 DH au lieu de 3 000, exonération d’abonnement…) a été lancée en 2011 pour le compte des riads, hôtels 3* au plus, associations et écoles. Ce qui a permis d’ouvrir le service à des dizaines de sociétés.

Les banques communiquent peu sur les possibilités de paiement par carte

Face à l’importance que prennent les nouvelles technologies dans la vie de tous les jours, le paiement par Internet offre un confort inégalable au consommateur qui peut, de n’importe quel endroit, 7j/7 et 24h/24, effectuer ses opérations. Pourtant, nombre sont ceux qui hésitent toujours à franchir le pas de peur de la fraude informatique. Le système de sécurisation des paiements électroniques mis en place par Maroc Télécommerce est certifié et reconnu par le CMI, par les banques marocaines ainsi que par les organismes internationaux Visa et MasterCard. Il garantit la confidentialité des données bancaires saisies par les clients sur sa plate-forme de paiement. Cette garantie est basée sur des procédés et des réglementations nationales et internationales auxquelles Maroc Télécommerce est conforme et repose sur des technologies et des concepts reconnus et approuvés par l’ensemble des acteurs e-commerce mondiaux.
L’internaute doit également vérifier avant de payer en ligne sur un site marchand que celui-ci existe bel et bien derrière la marque qu’il affiche sur ses pages Web. A cet effet, une liste actualisée des e-marchands marocains est consultable à tout moment sur le site du CMI et sur celui de Maroc Télécommerce. «Le paiement par Internet va continuer à se développer fortement car une majorité de Marocains, parmi les porteurs de cartes de paiement (7 millions), ignorent les services qu’ils peuvent payer en ligne. Il incombe aux banques de mettre en place un plan de communication efficace envers leurs clients», déclare, confiante, Samira Gourroum, directrice de Maroc Télécommerce.
 

Zakaria Lahrach.
www.lavieeco.com

 



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière