Le e-commerce a enregistré une croissance de 45% en 2012

Avec l’achat de 120 000 ordinateurs, près de 16 millions d’internautes, 8 millions de porteurs de cartes bancaires et un chiffre d’affaires de plus de 743 millions de DH de transactions en 2012, le e-commerce se porte plutôt très bien au Maroc.



Le e-commerce a enregistré une croissance de 45% en 2012
Maroc Télécommerce vient de publier ses chiffres relatifs à 2012 dans le domaine du business en ligne. Ce bilan du e-commerce et du e-paiement indique que le nombre de transactions de paiement en ligne a dépassé la barre de 1,25 million de transactions traitées par la plateforme de Maroc Télécommerce. Il faut d’emblée préciser qu’il s’agit là d’un secteur qui croit à grande vitesse, soit une progression de 75% par rapport à l’année 2011. Parallèlement, le montant des transactions d’achat en ligne a atteint plus de 743 millions de DH en 2012, contre 513 millions de DH en 2011, soit un rebond d’environ 45%. Selon l’analyse des transactions traitées par Maroc Télécommerce, il apparaît que le trafic maximum de l’activité se concentre en général sur la matinée entre 10 et 11 h 30 et entre 14 h 30 et 15 h dans l’après-midi.
Toujours en liaison avec le timing des opérations de paiement en ligne, les e-consommateurs effectuent leurs achats entre le lundi et le mercredi, notamment pour les paiements des factures, à des moments où ils ont plus tendance à aller vers les sites de shopping entre le mercredi et le vendredi. Maroc Télécommerce explique que «l’année 2012 a connu une tendance haussière de transaction d’un mois à l’autre avec un premier pic pendant le mois de mai avant d’enregistrer une baisse à partir du moins de juin». Cette baisse s’explique principalement par le début de la période estivale. En revanche, la tendance se convertit en hausse à partir de la fin du mois d’août, avant d’atteindre son sommet pendant le mois de décembre.
Des prix compétitifs, beaucoup de promotions et d’importantes économies de transport, des frais de carburant et de livraison peu élevés… L’émergence du paiement en ligne trouve son origine dans l’instauration progressive de la confiance du e-consommateur dans ce canal. Une confiance qui a vu son avènement avec les sites de deals, et ce, grâce à des petites transactions qui peuvent démarrer des fois à partir de 200 DH. Par ailleurs, toujours selon Maroc Télécommerce, le panier moyen continue sa baisse pour s’établir à environ 600 DH pour les paiements par cartes bancaires, en baisse de 18% par rapport à 2011. Mais avec plus de 400 sites marchands affiliés à la plateforme Maroc Télécommerce, le e-paiement a de quoi se réjouir.

Hausse du taux de bancarisation

L’augmentation du taux de la bancarisation, mais surtout la démocratisation des cartes de paiement et de retrait, lesquelles sont déjà estimées à plus de 8 millions, ont instauré un réflexe commercial moderne. Beaucoup de consommateurs optent par exemple pour le paiement de leurs factures d’eau et d’électricité en ligne, de régler leurs impôts sans avoir à se déplacer, et des milliers de femmes choisissent de renouveler leurs garde-robes et de faire leurs courses mensuelles directement en ligne. Mieux encore, ce canal devient un moyen d’investissement pour les Marocains. Preuve à l’appui, le succès du site de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) qui a réalisé un chiffre d’affaires de 3 millions de DH grâce à son offre variée de consultation en ligne des états financiers des entreprises et de commandes de certificats négatifs.
Rappelons qu’en 2012, Maroc Télécommerce a lancé un service de paiement multicanal «Fatourati», permettant aux utilisateurs de profiter d’un large réseau bancaire. C’est également un service dont la qualité lui a valu une distinction avec un Prix PME pour l’innovation, lors des «Trophées de l’innovation IT 2012». Notons enfin que le renforcement du volet sécuritaire du paiement en ligne est un point fort à souligner. En effet, l’année 2012 a connu le lancement des premiers services d’authentification des porteurs de cartes de paiement. Les clients particuliers et professionnels disposent d’un code confidentiel pour payer en ligne. Autrement dit, la carte ne peut plus être utilisée à base uniquement d’un numéro de carte/date d’expiration. Ce mécanisme d’authentification donne aux marchands davantage d’assurance et encourage les clients réticents à opter pour le paiement en ligne.

Repères
  • Plus de 400 sites marchands sont affiliés à la plateforme Maroc Télécommerce.
  • Le panier moyen continue sa baisse pour s’établir à environ 600 DH pour les paiements par cartes bancaires, en baisse de 18% par rapport à 2011.
  • Les cartes de paiement et de retrait sont estimées à plus de 8 millions d’unités.
  • Le site de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) a réalisé un chiffre d’affaires de 3 millions de DH.

LE MATIN


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière