Le développement de l'investissement industriel parmi les priorités

L'accélération de la mise en œuvre du plan “ Émergence” et le développement de l'investissement industriel comptent parmi les créneaux essentiels du projet de loi de finances 2013, afin de soutenir la croissance économique et l'amélioration de son contenu en emplois.



Le développement de l'investissement industriel parmi les priorités
Le gouvernement met l'accent dans son PLF 2013, présenté par l'argentier du Royaume devant les deux chambres du parlement, sur la dynamisation de l'investissement industriel, à travers l'accélération de la mise en œuvre de la stratégie “Émergence” et le développement de nouvelles filières industrielles à forte valeur ajoutée et le développement de la sous-traitance industrielle, du transfert de technologie et de l'intégration industrielle.

50 milliards de dirhams

Le gouvernement s'engage à accélérer la mise en œuvre de l'un des axes principaux du Pacte national pour l'émergence industrielle, portant sur la période 2009-2015 et qui prévoit notamment la réalisation de plus de 50 milliards de dirhams d'investissements, qui repose sur le développement des Métiers Mondiaux du Maroc (MMM).

Le gouvernement préconise ainsi la consolidation de la création d'emplois dans des secteurs à valeur ajoutée tels que l'offshoring, l'automobile, l'aéronautique et le spatial, l'électronique et le textile.

L'Offshoring
L'Offshoring, qui a généré une hausse importante des emplois créés avec 52.000 en 2011 contre 23.000 en 2007, représente l'un des créneaux essentiels de la mise en œuvre du plan “Émergence”. Sur les six plateformes Industrielles Intégrées (P2I) dédiées à l'Offshoring prévues par le pacte “Émergence”, cinq sont en cours de réalisation ou d'extension, à savoir Casanearshore, Rabat Technopolis, Fès Shore, Tétouan shore et Oujda shore.

Industrie automobile
Pour accompagner le développement du secteur de l'automobile, le gouvernement annonce la réalisation prochaine de deux plateformes intégrées dédiées à ce secteur avec un statut de zones franches. La première, située à Kénitra, devrait générer à terme 12 milliards de dirhams d'investissement et créer 30.000 emplois. Sa première tranche a été livrée et attire actuellement des groupes prestigieux dans le secteur de la sous-traitance automobile. Les travaux de réalisation de sa seconde tranche devraient s'achever en 2015.
400.000 unités/an

La seconde plateforme “Tanger Automotive City”, dont les travaux de réalisation ont été lancés le 9 février 2012, sous la présidence du Roi, constitue une composante majeure pour l'émergence d'une industrie automobile intégrée au Maroc. L'achèvement de l'extension de ce complexe est programmée pour 2014, avec pour objectif de relever la production à terme à 400.000 unités annuellement destinées à hauteur de 90% à l'exportation.
 

Aéronautique
Le secteur de l'industrie aéronautique et spatiale revêt une importante composante du plan Emergence, le gouvernement annonce ainsi la livraison programmée de la première tranche des travaux d'aménagement de la plateforme de Nouaceur au cours du deuxième trimestre de 2013, en vue de consolider les exportations du secteur qui se sont établis à 5,3 milliards de dirhams en 2011 et les emplois qui se sont établis à 8.000.

Électronique
Dans le secteur de l'électronique, le PLF préconise la poursuite de la réalisation de cinq quartiers dédiés à l'électronique au sein des plateformes intégrés avec pour objectif d'atteindre 2,5 milliards de dirhams de PIB additionnels et créer 9.000 emplois directs à l'horizon 2015.

Textile
En ce qui concerne le Textile, le gouvernement s'engage dans son PLF à poursuivre le financement de nouveaux projets d'investissements tels que la filière Finissage, Impression et Teinture (FIT) et à promouvoir le soutien à l'émergence de trois modèles d'affaires au sein du tissu des entreprises textiles : les agrégateurs, les distributeurs et les convecteurs.
Le soutien accordé à ces catégories se décline en forme d'aide financière pour les distributeurs et convecteurs pour améliorer la rentabilité des projets de développement, d'une incitation à l'export pour les agrégateurs et d'un accès à des emprunts long terme destinés à financer les programmes de développement des distributeurs.

aufait



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière