Le consortium EDF EN-Mitsui décroche le projet du parc éolien de Taza



Le consortium EDF EN-Mitsui décroche le projet du parc éolien de Taza
«EDF EN Maroc», la filiale responsable du projet.
L’accord pour l’exploitation et la maintenance s’étalera sur 20 ans.

C’est presque officiel. Le consortium mené par le français EDF Energies nouvelles, en partenariat avec la maison de commerce japonaise Mitsui & Co, a été retenu comme «soumissionnaire préféré» par l’Office national d’électricité (ONE) pour le projet éolien de Taza. L’information a été annoncée et confirmée par EDF EN qui a précisé que «le marché de Taza a été attribué sous réserve de la levée d’un certain nombre de conditions administratives», est-il indiqué auprès du service presse de EDF EN. A l’heure où nous mettions sous presse, les responsables de l’ONE ne s’étaient pas encore exprimés sur l’attribution de l’appel d’offres. Deux autres groupements étaient en compétition. Il s’agit de «Enel Green Power (Italie)/Taqa (Emirats Arabes Unis)» et «International Power (UK)/Nareva Holding (Maroc)».

D’une puissance de 150 mégawatts, le futur parc de Taza sera équipé de 50 turbines «Alstom» d’une puissance unitaire de 3 mégawatts. Ainsi, et pour piloter le développement des activités éoliennes et solaires au Maroc, EDF EN, leader mondial sur le marché de la production d’électricité verte, envisage de créer une filiale à Casablanca, «EDF EN Maroc», qui sera détenue à 100% par ce groupe. Le contrat remporté par le consortium franco-japonais concerne la conception, le financement, le développement et la construction du projet éolien.

Les deux sociétés étrangères assureront aussi l’exploitation et la maintenance du parc dans le cadre d’un accord qui devrait s’étaler sur 20 ans. Selon un communiqué de EDF EN, le consortium retenu ainsi que Alstom «alloueront au moins 30% des travaux de construction à des entreprises sous-traitantes marocaines». «Nous sommes heureux d’avoir la chance de réaliser ce projet éolien de grande qualité, qui représentera notre première réalisation au Maroc», indique Fabienne Demol, directrice des affaires nouvelles à EDF Energies Nouvelles. Ce parc éolien, programmé en 2014, sera réalisé dans le cadre d’un partenariat public-privé. Ainsi, l’ONE, la Société d’investissements énergétiques (SIE) et le Fonds Hassan II devraient s’associer à l’adjudicataire en vue de créer une société de droit marocain. Lancé en mai 2011, le projet sera situé à environ 12 km de Taza sur une superficie de quelque 800 hectares et sera réalisé sur une longueur totale de 24 km. Sa concrétisation devrait permettre une économie annuelle en CO2 de 300.000 tonnes.

Notons que ce projet fait partie d’un programme éolien intégré d’un coût global estimé à 31,5 milliards de DH. L’objectif est de réaliser plusieurs parcs d’une puissance totale de 1.000 MW en vue d’atteindre, à l’horizon 2020, une capacité éolienne installée totale de 2.000 MW.


Bouchra SABIB
L'economiste



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière