Le climat des affaires a été jugé de normal par les industriels



La stagnation de l’emploi dans le secteur industriel se poursuivrait jusqu’à la fin de l’année. 64% des patrons s’y attendent, notamment dans la branche de l’agroalimentaire, la chimie et parachimie, la mécanique et métallurgie.

Pas de changement notable à relever au 3ème trimestre de l’année. Le climat des affaires semble être normal. C’est ce qu’ont confié les deux tiers des industriels ayant participé à l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib. Ainsi, le climat des affaires a été jugé de normal par 89% des industriels opérant dans l’agroalimentaire, 69% des chefs d’entreprises œuvrant dans le textile et cuir et 54% des patrons de la chimie et parachimie. Cette proportion atteint dans la mécanique et métallurgie les 48%. Dans ce contexte, les conditions d’approvisionnement ont été maintenues au même niveau. «La proportion des industriels ayant déclaré un approvisionnement normal varie entre 70% pour la chimie et parachimie et 89% pour l’agroalimentaire», relève-t-on de l’enquête de la banque centrale.

Le stock des matières premières et demi-produits s’est inscrit dans la même perspective. La majorité des chefs d’entreprises a attesté d’un niveau de stock normal et dans l’ensemble des branches d’activité. En revanche, 26% des patrons de la branche «mécanique et métallurgie» ont vu leur stock des matières premières et demi-produits à un niveau inférieur à la normale. L’emploi dans le secteur industriel a connu une stagnation durant le troisième trimestre de l’année. Un constat relevé par 73% des industriels participant à l’enquête au moment où 18% autres ont attesté d’une hausse. La stagnation des effectifs employés a été plus visible dans l’agroalimentaire, la chimie et parachimie et le textile. Les avis ont été contrastés au niveau de la mécanique et métallurgie où 43% des industriels ont déclaré une stagnation de leurs effectifs contre 39% ayant déclaré une hausse. La stagnation de l’emploi dans le secteur industriel se poursuivrait jusqu’à la fin de l’année. 64% des patrons s’y attendent, notamment dans la branche de l’agroalimentaire, la chimie et parachimie, la mécanique et métallurgie. En revanche, 12% de patrons anticipent une hausse, en l’occurrence dans le textile et cuir.

La stagnation a également été observée en termes de coûts de productions unitaires. 76% de textiliens ont confirmé ce constat. Il en est de même pour l’agroalimentaire où 70% des chefs d’entreprises de l’agroalimentaire ont vu les coûts unitaires de production inchangés.  En revanche, la hausse des coûts a été de plus en plus visible dans la mécanique et métallurgie  (69% des avis) et la chimie et parachimie (62% des avis).  S’agissant de la situation de la trésorerie, elle est jugée normale par 61% des industriels au moment où elle a été difficile pour 32% des patrons. La difficulté, selon le commentaire de Bank Al-Maghrib, serait en liaison avec l’augmentation des charges non financières et l’accentuation des difficultés de recouvrement. L’enquête de la banque centrale révèle par ailleurs un accès au financement normal dans toutes les branches à l’exception de la mécanique et métallurgie où 46% des industriels ont relevé une difficulté. Le coût du crédit semble être également en stagnation dans l’ensemble des branches d’activité. Le trimestre aurait également été marqué par une stagnation des dépenses d’investissement observée par 42% des chefs d’entreprises ayant répondu à l’enquête de Bank Al-Maghrib. En revanche, les dépenses d’investissement ont grimpé dans la mécanique et métallurgie.

Une hausse liée à l’amélioration déclarée dans les sous-branches métallurgie, travail des métaux et industrie automobile. Bank Al-Maghrib indique que les dépenses d’investissement globales déclarées au troisième trimestre ont été financées à hauteur de 72% par des fonds propres et de 25% par crédit. En perspective, les attentes des industriels restent mitigées. Au moment où 46% des industriels s’attendent à une stagnation des dépenses d’investissement, 39% anticipent une hausse pour les trois mois à venir.


aujourdhui.ma


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière