Le capital de Renault Tanger Exploitation augmenté de 135 MDH

La société avait consommé plus des trois quarts de ses fonds propres en raison des lourdes charges de démarrage. Le capital est porté de 30 à 42 millions d'euros.



Le capital de Renault Tanger Exploitation augmenté de 135 MDH
Un an après avoir entamé la production de l’usine Tanger Med, le groupe français Renault apporte un complément de financement à la structure ad hoc créée pour gérer ce site, unique de par sa taille en Afrique. En effet, le cinquième constructeur mondial vient d’injecter 12 millions d’euros, près de 135 MDH dans sa filiale à 100% Renault Tanger Exploitation basée dans la zone franche de Melloussa, et ce, en hissant son capital de 30 millions d’euros (près de 335 MDH) à 42 millions d’euros (près de 470 MDH). Une recapitalisation nécessaire au regard de la situation bilancielle de cette filiale qui a consommé, dès fin 2011, plus des trois quarts de son capital initial à cause des pertes de démarrage. Des pertes naturelles compte tenu des charges importantes de recrutement et de formation de plusieurs milliers de salariés ainsi que des paiements des redevances d’exploitation du site industriel.

Le groupe détient plusieurs autres participations au Maroc

Il est à préciser que Renault Tanger Exploitation n’est que l’organe opérationnel qui exploite l’usine de Renault dans la ville du détroit, laquelle est portée par l’autre entité Renault Tanger Méditerranée (RTM). Cette dernière a réalisé la majeure partie de l’investissement dans le cadre d’un programme de plus de 6 milliards de DH et a contracté, entre autres financements structurés, une dette d’un milliard de DH auprès des banques marocaines. Contrairement à celui de Renault Tanger Exploitation, qui est entièrement contrôlé par le groupe Renault, le capital de RTM a été partiellement «marocanisé» dès juin 2011 avec l’arrivée à hauteur de 48% dans le tour de table du groupe marocain CDG à travers Fipar Holding. Un tel montage était la seule issue possible pour préserver le projet tangérois de l’Alliance Renault-Nissan, alors que la crise financière mondiale de 2008 avait failli le faire repousser aux calendes grecques.

Outre l’usine de Tanger, le groupe compte deux autres entités industrielles au Maroc, à savoir Somaca, unité de montage automobile basée à Casablanca et qui produit près de 60 000 unités et la filiale à 47% de celle-ci, Promaghreb, qui opère, elle, dans les châssis et les structures pour sièges automobiles. Renault est également présent dans la distribution automobile à travers Renault Maroc qui importe les modèles de la marque au losange non fabriqués localement, dans les services financiers par l’entremise de RCI Finance Maroc, établissement de crédit à la consommation qui finance les acquisitions des marques du groupe par les particuliers et, enfin, dans l’assistance commerciale aux clients assurée par RDFM SARL.

www.lavieeco.com


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière