Le Maroc avance d’une heure à partir du samedi 1er mai à minuit



Economie d’énergie, croissance de la consommation des ménages…
Samedi 1er mai, le Maroc passe à l’heure d’été, soit GMT+1. Le retour à l’ancien horaire se fera le dimanche 8 août prochain, à quelques jours du mois de Ramadan. La mesure qui a été adoptée pour la première fois en avril 2008 est prise en application du plan national d’actions prioritaires. Ce dernier visant à assurer une efficacité énergétique. Ainsi, en synchronisant les heures d’activités avec celles d’ensoleillement, cette mesure permet de diminuer les besoins en éclairage. Ce qui devrait améliorer la marge de sécurité durant les heures de pointe. Concrètement, l’adoption de l’heure d’été a permis une économie moyenne de près de 80 MW en puissance par jour en 2009 contre 90 MW en 2008. Cette différence s’explique par le changement d’horaire en 2008 qui a duré plus longtemps que celui de l’année dernière. Ce qui équivaut à la consommation journalière d’une ville comme Meknès.

Mais, si les gains sont si importants, pourquoi la mesure n’est-elle pas appliquée durant toute l’année? Son extension donnerait lieu à un écrêtement plus important de la courbe de charge, notamment durant les pointes des soirs d’automne et d’hiver, est-il expliqué. Selon les estimations du ministère de l’Energie et des Mines, cette extension pourrait engendrer des économies de près de 367 millions de DH par an. Ce montant engloberait 106 millions de DH d’économie en investissement, 246 millions de DH en coût de fuel oil et 15 millions de DH en tonnes de CO2 évité. Mais ce n’est pas tout. A ces économies considérables, s’ajoutent 140 MW d’écrêtement de la puissance appelée à la pointe du soir.

Par ailleurs, l’adoption de cette mesure a l’avantage de réduire le différentiel horaire entre le Maroc et plusieurs pays européens qui sont passés à l’heure d’été le 29 mars dernier. Le décalage d’horaire d’une heure avec les pays de l’Union, principaux partenaires commerciaux du pays, éviterait aux entreprises marocaines des pertes pécuniaires considérables.
Enfin, le mérite de l’heure d’été se traduit par des journées plus longues.
Ce qui boosterait la consommation des ménages et bien évidemment le développement du tourisme.

leconomiste.com


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière