Le MED-IT lance le premier baromètre de la fonction SI au Maroc

L’édition 2012 du salon MED-IT vient d’éteindre ses lampions. Un bilan satisfaisant et, cerise sur le gâteau, un intéressant baromètre sur la fonction SI Maroc.



Le MED-IT lance le premier baromètre de la fonction SI au Maroc
En marge de la quatrième édition du MED-IT, le Salon des technologies de l’information, tenu du 13 au 15 novembre dernier à Casablanca, le cabinet Infominéo a publié le baromètre de la fonction SI (systèmes d’information) au Maroc. Initiée par Xcom Events, agence organisatrice du salon, et la Fédération des professionnels des technologies de l’information (APEBI), cette étude entend cerner les besoins des décideurs IT (technologies de l’information) au Maroc, ainsi que leurs principales priorités pour l’année 2013. Le baromètre a pour objectif de créer un référentiel permettant une analyse continue de l’évolution des tendances en matière d’usage dans les systèmes d’information au Maroc. Il est réalisé sur la base d’un échantillon de 102 directeurs et responsables SI marocains, répartis à hauteur de 20% sur les institutions publiques et à 80% sur les entreprises privées, le tout décliné à travers 20 secteurs économiques.

Le cloud computing peine à convaincre

En moyenne, et selon les premiers enseignements de ce baromètre, l’entreprise marocaine a consacré 0,82% de son chiffre d’affaires à la fonction IT. On relève d’emblée que les secteurs des télécommunications et de la Finance sont les branches d’activité qui dépensent le plus en matière de SI.
Par ailleurs, on note aussi que l’innovation dans ce domaine permet d’atténuer les effets du contexte économique défavorable. L’acquisition de nouvelles solutions matérielles et logicielles a, dans ce contexte, permis à près de 57% des entreprises d’augmenter leurs budgets SI en 2012.
Il ressort des enseignements du baromètre que les priorités des directeurs des systèmes d’information (DSI) pour 2013 sont la sécurité, le déploiement de solutions adaptées au métier et à la gestion spécifique de l’entreprise ainsi que la réduction des coûts.

Par contre, le cloud computing (stockage et gestion des données en mode virtuel), déjà si développé en Europe et aux États-Unis, peine à encore convaincre les responsables SI marocains, en raison essentiellement de l’absence de garanties quant à la sécurité et la disponibilité des systèmes sur le cloud.

Les applications mobiles bien intégrées

Un autre constat de taille dans l’étude du cabinet Infominéo : malgré la crise ambiante, l’innovation reste dans le cœur de métier du DSI au Maroc. A ce titre, la virtualisation des systèmes d’information est déjà bien utilisée dans l’industrie et les institutions financières. Mais si aujourd’hui seulement 20% des entreprises ont mis en œuvre une démarche de Green IT (technologies vertes), ce chiffre devrait passer prochainement à 50%, le secteur industriel étant le plus en pointe dans ce domaine.

Les applications mobiles, soulignons-le aussi, sont déjà déployées dans près de la moitié des entreprises ayant participé à cette étude et les banques et autres organismes financiers, ainsi que le secteur public, sont aussi en pointe dans ce domaine.
Des développements spécifiques de certaines activités pourraient être développés, à l’instar d’un système d’informations géographique (SIG) pour la gestion territoriale ou un autre pour la gestion de l’efficacité énergétique.
Le management des établissements d’enseignement et de recherche pourrait lui aussi être optimisé grâce à un progiciel intégré. Toujours dans l’administration publique, des solutions CRM (gestion de la relation client) et ERP (planification des ressources de l’entreprise), centralisant le système d’information de l’ensemble des établissements d’un ministère, permettrait aux décideurs DSI de gagner en efficacité.

Cette année, plus de 4 000 visiteurs professionnels

L’édition 2012 du Salon MED-IT, événement international dédié aux technologies de l’information, a été clôturée jeudi dernier 15 novembre. Tenu du 13 au 15 courant, le salon a permis de rassembler quelque 180 exposants venant du Maroc, d’Algérie, du Canada, de Chine, d’Espagne, de Finlande, de France, d’Italie, du Sénégal et de Tunisie.
«Nous nous félicitons de la réussite de cette manifestation, cette année. Le salon a, en effet, accueilli plus de 4 000 visiteurs professionnels. Pour l’édition 2013, nous avons l’intention d’amener encore plus de donneurs d’ordre, car nous aspirons à faire de cet événement un hub régional en matière de IT et une locomotive capable de tirer les échanges entre les acteurs de l’écosystème IT», nous confie Sanaa Mouhcine, directrice générale de Xcom Events l’agence organisatrice du Salon MED-IT.

Repères
  • En moyenne, selon les premiers enseignements du baromètre Infominéo, l’entreprise marocaine consacre 0,82% de son chiffre d’affaires à la fonction IT.
  • A peine 20% des entreprises ont mis en œuvre une démarche de Green IT (technologies vertes), mais ce chiffre devrait passer prochainement à 50%, le secteur industriel étant le plus en pointe dans ce domaine.
  • L’acquisition de nouvelles solutions matérielles et logicielles a permis à près de 57% des entreprises d’augmenter leurs budgets SI en 2012.

Ilham Lamrani Amine, Le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière