Lancement des travaux de construction du nouveau port de Safi



Ce projet d’envergure, qui sera réalisé en trois phases, s’inscrit dans le cadre de la stratégie portuaire nationale à l’horizon 2030 qui s’assigne pour objectifs la valorisation des avantages comparatifs du Maroc, le renforcement de l’attractivité économique du Royaume, la conquête d’une part du marché du commerce international maritime entre le bassin méditerranéen, l’Europe, le Moyen-Orient et l’Asie, et la création de ports performants, moteurs du développement régional et acteurs incontournables dans le positionnement du Maroc comme plateforme logistique.
Situé à 15 km au sud de Safi, le futur port, dont la première phase mobilise des investissements de l’ordre de 4 milliards de dirhams, tend à accompagner le secteur énergétique et l’industrie chimique de la région et à contribuer au développement du transport des grands vracs liés à l’énergie et à l’industrie minérale. Il répondra également aux besoins d’approvisionnement en charbon de la nouvelle centrale thermique de l’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE), tant dans sa première que dans sa deuxième phase, comme il offrira une capacité portuaire importante et extensible pour couvrir les besoins futurs en trafic d’import et d’export du groupe OCP et d’autres trafics dans une troisième phase. En effet, la première phase de ce nouveau port, qui sera fin prête en août 2017, répondra aux besoins de la nouvelle centrale thermique de l’ONEE, estimés à 3,5 millions de tonnes de charbon par an. Ce projet phare confortera aussi la dynamique de développement économique de la région et donnera un nouvel élan à la requalification urbaine de la ville de Safi par la reconversion du port de Safi-Ville en un port de commerce et de croisière.
Pour un développement durable de la région, plusieurs mesures sont mises en œuvre pour atténuer et compenser les impacts négatifs liés à la construction et à l’exploitation du futur port de Safi, et ce, pour permettre d’insérer l’ouvrage dans son environnement immédiat. On citera la création d’une nouvelle plage adossée au nord du nouveau port, ce qui constituera un espace de loisirs pour les surfeurs et protègera la falaise mitoyenne. En outre, le déplacement des activités de trafic des phosphates et dérivés vers le nouveau port – dans sa deuxième phase – contribuera à l’amélioration du cadre environnemental, sécuritaire et sanitaire de la ville de Safi.

Le projet du port de Safi s’accompagne, en outre, d’aménagements structurants pour la ville et les régions mitoyennes, notamment la région de Marrakech qui disposera désormais d’une importante ouverture maritime. Véritable accélérateur pour le lancement de multiples projets au niveau de la région, ce nouveau projet devra générer plus de 750 emplois directs durant la phase de construction et plus de 180 lors de la phase d’exploitation. Il devra ériger la ville de Safi, chef-lieu de la région de Doukkala-Abda, en un pôle majeur de développement économique et social, susceptible d’avoir un effet d’entraînement sur d’autres collectivités de la région.

Consistance des travaux : Fiche technique du nouveau port de Safi

Voici une fiche technique du nouveau port de Safi, dont les travaux de construction ont été lancés, vendredi, par S.M. le Roi Mohammed VI. La consistance des travaux du nouveau port de Safi, dans sa première phase, se présente comme suit :
Ouvrages de protection :
– Une digue principale d’une longueur totale de 2 263 ml sur des profondeurs jusqu’à -20 m/Zh.
– Une digue secondaire d’une longueur totale de 777 ml.
– Des cavaliers de protection d’une longueur totale de 350 ml. – Ouvrages d’accostage :
– Un poste charbonnier à -16,50 ml/Zh ayant un linéaire de 280 m.
– Un quai de service à -6,00 m/Zh ayant un linéaire de 100 m.
– Terre-plein : 3 ha.
– Dragage de déroctage : 135 000 m3.
Les intervenants dans la réalisation de la première phase du nouveau port de Safi sont :
– Maître d’ouvrage : ministère de l’Équipement et du transport/Direction des ports et du domaine public maritime.
– Entreprises de construction : Groupement SGTM/STFA.
– Bureaux d’études : Groupement ARTELIA/LPEE/CID.
– Bureau d’études géotechnique : MEDOCEAN.
– Laboratoire de contrôle : LPEE. Date de mise en service du nouveau port de Safi : août 2017.
Enveloppe budgétaire : 4 milliards de DH, financés totalement par le budget général de l’État.

MAP


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière