La réforme des retraites : Vers un régime bipolaire qui convergera vers un régime unique



La réforme des retraites : Vers un régime bipolaire qui convergera vers un régime unique

La réforme des systèmes des retraites à moyen et long termes requiert la mise en place d’un régime bipolaire public/privé qui convergera vers un régime unique, soutenu par des régimes obligatoires et d’autres complémentaires, a estimé, mercredi à Rabat, le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou.

Le premier président de la Cour des comptes, qui présentait le bilan des activités des tribunaux au titre de l’exercice 2012 lors d’une séance commune des deux chambres du parlement, a également appelé à généraliser la couverture à travers l’intégration de la population active non salariée, composée notamment des professions libérales et des employeurs assujettis à la taxe professionnelle.
Il a, en outre, souligné la nécessité d’améliorer la gouvernance et de créer un organisme indépendant de veille susceptible de suivre la réforme des régimes des retraites.

M. Jettou a aussi appelé à préserver le pouvoir d’achat des retraités à travers la mise en place d’une réforme graduelle qui préservera les acquis du régime actuel et d’un régime complémentaire obligatoire et optionnel, ainsi que la recherche de solutions prenant en considération le caractère pénible de certaines professions.

Pour ce qui est du diagnostic réalisé par la Cour des comptes, M. Jettou a fait savoir que les systèmes de retraite actuels, plus précisément la Caisse marocaine des retraites (CMR), souffrent de déséquilibres structurels, ajoutant que les études ont relevé que le total des engagements non couverts des quatre régimes de retraite examinés, actualisé à fin 2011, s’élève à 813 milliards DH.
Compte tenu du retard enregistré dans la mise en oeuvre de la réforme des retraites, le responsable a affirmé que la situation des caisses ne pourra que s’aggraver davantage, le budget de l’Etat se trouvant dans l’incapacité de résoudre la situation déficitaire des caisses.

Il a, par ailleurs, rappelé que l’expérience de la réforme des retraites à l’échelle internationale a porté sur 4 principaux axes, notamment de relever l’âge de retraite entre 65 et 67 ans, le calcul de la pension de retraite sur la base moyenne des salaires d’une période de plus de 15 ou 25 ans, ou la durée totale de l’activité professionnelle, l’augmentation de la proportion des cotisations et la création de systèmes de retraite complémentaires.


map express



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière