La nouvelle ville de Zenata : Un projet innovant dans son concept

À terme, la nouvelle ville de Zenata accueillera 300 000 habitants et créera 100 000 emplois, conformément aux standards internationaux de développement durable d’un emploi pour trois habitants.



La nouvelle ville de Zenata : Un projet innovant dans son concept
Considérée comme l’un des plus grands projets d’aménagement urbain du Maroc, la nouvelle ville de Zenata est un projet innovant dans son concept, à la pointe en la matière et qui offrira aux générations présentes et futures une qualité de vie améliorée, des opportunités certaines, ainsi que la perspective d’un avenir prometteur et d’une ouverture sur l’international.

Mené par la CDG, ce projet favorisera un urbanisme structuré et créateur de richesses, de valeurs et d’emplois et apportera les solutions appropriées aux défis de développement pour contribuer à hisser la capitale économique du Royaume au rang de grande métropole mondiale. Pour assurer le pilotage du projet Zenata, la CDG a créé en 2006, à travers sa filiale CDG Développement, une structure dédiée à cet effet : la Société d’aménagement Zenata (SAZ) qui a pour mission la conception et l’aménagement global du projet. Elle est également chargée de garantir sa cohérence globale, son développement et sa mise en œuvre.

Zenata illustre parfaitement les principales directives de la Charte marocaine de l’environnement et de développement durable et respecte les aspects socio-économiques, environnementaux et de faisabilité financière de l’écocité. D’une superficie de 1 830 hectares, la nouvelle ville de Zenata présente une situation stratégique dans la région du Grand Casablanca et au Maroc, au croisement de différents hubs, d’infrastructures routières, ferroviaires, logistiques et aériennes.

Parmi les opérations nationales et internationales d’envergure, Zenata, écocité marocaine et ville de services à taille humaine, sera destinée principalement à la classe émergente et favorisera une mixité sociale et spatiale. À terme, elle accueillera 300 000 habitants et créera 100 000 emplois, conformément aux standards internationaux de développement durable d’un emploi pour 3 habitants. Cette nouvelle organisation spatiale, sociale et économique, créatrice de valeur, contribuera fortement au rééquilibrage du Grand Casablanca. La conception de la nouvelle ville de Zenata émane de réflexions menées en collaboration avec des experts nationaux et internationaux qui ont permis d’asseoir des fondamentaux solides à travers de nombreuses études stratégiques. Toutes ces études ont contribué à l’élaboration d’un Plan d’aménagement permettant de répondre au mieux à la réalité des besoins actuels et futurs du territoire, de la région et du pays.

L’étude d’impact sur l’environnement menée par la SAZ a permis de démontrer que le territoire de Zenata est un territoire propre. Toutes les valeurs de mesure de la pollution de l’air sont inférieures aux valeurs seuil de Casablanca, de Mohammedia et aux standards de l’OMS. De même, aucun indicateur de pollution des eaux n’a été détecté. Quant au sol, il présente des teneurs conformes aux standards internationaux, dues à une activité majoritairement agricole du territoire. Le concept urbanistique d’écocité s’articule autour des axes majeurs, dont celui relatif aux enjeux socio-économiques. Le concept prévoit la construction de logements destinés principalement à la classe moyenne, ainsi que le relogement de 7 000 familles bidonvilloises. Il prévoit également, pour la pérennité des emplois, une zone de relocalisation industrielle moderne destinée aux 200 activités recensées sur le site.

Côté environnemental, environ 470 ha d’espaces verts, soit 30% du territoire quadrillant la ville, seront mis en place à travers des parcs et des corridors écologiques conçus pour favoriser la biodiversité et pour une meilleure régulation de la température ambiante. Au sein de ces espaces verts, des bassins de rétention d’eau seront créés pour la saison humide, en vue de favoriser la reconstitution des nappes phréatiques et d’embellir le paysage.

S’agissant du principe de mobilité, le plan de la ville de Zenata est conçu pour favoriser la mobilité collective et douce afin de limiter l’usage de l’automobile. Il s’inscrit dans la stratégie de développement des transports collectifs du Grand Casablanca, illustrée à travers le plan de déplacement urbain. Le plan de mobilité collective prévoit le développement d’une gare multimodale (train, RER, tramway, bus et taxis) et d’un réseau de bus à haut niveau de service. Ce plan inscrira la ville de Zenata dans le réseau de mobilité du Grand Casablanca.

Le plan de mobilité douce prévoit des parcs linéaires, ainsi que plusieurs allées piétonnes et pistes cyclables. La ville sera structurée, en outre, en plusieurs unités de vie de près de 28 500 habitants chacune. Ces unités disposeront de tous les équipements de proximité nécessaires en matière d’éducation, de santé, de commerce et de loisirs, permettant ainsi de limiter les déplacements. Au moins 5% d’espaces verts sont également prévus au sein de chaque unité de vie

La genèse du projet

Le 11 février 2006 sous la Haute Présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, un Protocole d’accord a été signé et a mandaté la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) pour la conception et l’aménagement de la Ville nouvelle de Zenata dans la région du Grand Casablanca.
Ce projet a nécessité la concertation de plusieurs parties prenantes dont le Premier ministre, le ministre de l’Intérieur, le ministre des Finances et de la privatisation, le ministre de l’Équipement et du transport, le ministre délégué auprès du premier ministre chargé de l’Habitat et de l’urbanisme, la Haute délégation des eaux, forêts et de la lutte contre la désertification, le wali de la région du Grand Casablanca, le gouverneur de la préfecture de Mohammedia, le gouverneur de l’Agence urbaine de Casablanca, le président du conseil régional de Casablanca, le président du conseil de la commune urbaine de Casablanca, le président du conseil régional de Mohammedia, le président de la municipalité de Ain Harrouda. Pour assurer le pilotage du projet Zenata, la CDG a créé en août 2006, à travers sa filiale CDG Développement, une structure dédiée : la Société d’aménagement Zenata (SAZ). La SAZ a pour mission la conception et l’aménagement global de la Ville nouvelle de Zenata, elle est aussi garante de la cohérence globale du projet, de son développement et de sa mise en œuvre.

LE MATIN


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière