La gestion par activités et processus



La gestion par activités et processus constitue une méthode récente...
En France et plus encore au Maroc nous ne disposons guère de recul depuis les premières expérimentations. Certains inconvénients peuvent en expliquer la raison (temps passé à mise en oeuvre, lourdeur du système…). Mais ne s’agit-il pas en définitive d’écueils liés au manque de perspective des modes de contrôle de gestion des entreprises Marocaines. Car l’approche traditionnelle du contrôle de gestion se résume généralement au contrôle de la consommation de ressources. Alors que la gestion par activités et processus s’intéresse non seulement au coût de revient des produits, des activités et des processus, mais aussi et surtout à ce qui crée la valeur des produits et des services réalisés au sein de l’entreprise.
La pertinence de cette méthode est de renouer avec l’objectif principal que devrait viser tout système de calcul de coûts, perdu de vue semble t-il par le contrôle de gestion traditionnel, qui est de fournir une aide à l’action et non pas uniquement de calculer des coûts. Aussi, permet-elle de fonder la décision sur la base de l’analyse des causes de coûts et de l'origine de la performance. Avant la mise en place d’une telle méthode, il est indispensable pour le chef d’entreprise d’en comprendre toutes les finalités et de percevoir les contraintes qu’elle présente.

En définitive, l’organisation de l’entreprise en « activités » et « processus » facilite-t-elle son pilotage ? Sa mise en place dans l’entreprise s’accompagne de difficultés indéniables, mais inhérentes à ce modèle comme à toute nouvelle organisation (principes innovants, nouveaux outils d’analyse, de pilotage…). Comme nous l’avons vu, cette organisation ne peut correspondre à toutes les entreprises de tous les secteurs d’activités privés ou publics.
Mais dès lors que le cap de la mise au point est passé, il nous apparaît que la gestion par activités et processus est le gage d’un pilotage performant, car elle est représentative de ce qui se passe réellement aux seins des ateliers, des bureaux et entre les ateliers et entre les bureaux. Une autre question est de savoir si les décisions stratégiques de l’entreprise, faites à partir de cette organisation, sont elles pertinentes et performantes

babfinance


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière