La baisse des ventes du ciment se confirme



La baisse des ventes du ciment se confirme
Comme attendu, le marché cimentier s’est replié durant le mois de juin dernier. Les ventes ont reculé de 5,3%, passant de 1 483 270 tonnes en juin 2011 à 1 404 636 tonnes durant le même mois de 2012, soit près de 80 000 tonnes en moins. Quant au cumul enregistré pendant les six premiers mois de l’année, il a atteint 8 898 172 tonnes, en hausse de 9% comparé aux écoulements enregistrés durant la même période de 2011 (8 158 816 tonnes). Ce repli confirme la tendance baissière des ventes du ciment, prévue par les cimentiers après le tassement enregistré en mai. L’APC reste toutefois optimiste et maintient ses prévisions. En effet, avec ce trend, les professionnels comptent terminer l’année avec une hausse de 5% des volumes commercialisés.

Plusieurs facteurs ont favorisé cette situation, notamment la hausse des prix du ciment (2,5 DH de plus, prix sortie usine et 1,5 DH, voire plus, supplémentaire ajouté par les intermédiaires). Autre point non négligeable, la baisse du rythme de l’auto-construction dont une grande partie se faisant dans un cadre non réglementaire. Cette accalmie est due au fait que l’État a corsé le contrôle pour contrer la prolifération de ce type d’habitations qui sont nuisibles pour la population et l’économie nationale. Elle est également due au fait que cette période n’est pas proche des échéances électorales, vu que les élections régionales ont été décalées à 2013, donc il n’y a pas d’enjeux électoraux pour certains élus qui ferment les yeux sur cette anarchie.

Autre facteur non négligeable, le ralentissement du rythme de production des logements sociaux. Les promoteurs préfèrent baisser la cadence pour bénéficier des avantages promis pour la loi de Finances 2013, au niveau de l’offre dédiée à la classe moyenne. Quant au logement à 140 000 DH, malgré les mesures introduites par la loi de Finances 2012, l’engouement n’est pas au rendez-vous. Les promoteurs immobiliers pointent du doigt le processus de commercialisation. À noter que depuis son lancement, le programme à 140 000 DH a connu peu de réalisations, alors que les attentes de larges couches de la population dont le revenu est inférieur à 1,5 fois le SMIG sont fortes. À ce jour, seules 23 000 unités ont été réalisées (par Al Omrane essentiellement).

Signalons, in fine, que le marché cimentier devrait connaître une baisse de la demande durant les prochains mois, coïncidant avec le mois sacré du Ramadan, la fête de l’Aïd, la période des vacances et enfin la fête du mouton. Ensuite, les intempéries, prévues en fin d’année, risqueraient de ralentir le rythme de construction dans les chantiers.

Décote de 15 % pour le logement à 140 000 DH

Pour accompagner le logememnt à 140 000 DH, l’APC, sollicitée en 2009, s’est engagée par convention à figer le prix du ciment en le ramenant à celui de janvier 2007 ; soit une décote correspondant aujourd’hui à 15%. Ainsi, tout promoteur conventionné peut bénéficier de ce tarif à hauteur de 13 tonnes de ciment par logement. Obligation est faite à ce dernier de réserver exclusivement le ciment enlevé aux chantiers à faible VIT (140 000 DH) et de produire des logements assurant une certaine qualité, sécurité et durabilité.

Publié le : 11 Juillet 2012 - N.D., LE MATIN


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière