La SIE lance des mini-centrales solaires sur tout le réseau ONEE



La SIE lance des mini-centrales solaires sur tout le réseau ONEE

Changement de cap pour la Société d’investissements énergétiques (SIE).  La société créée en 2010, jouant jusqu’ici le rôle de levier financier de la stratégie énergétique nationale, a élargi récemment son domaine d’action. Un nouveau positionnement décidé par son conseil d’administration. En plus du rôle d’investisseur et de levier financier, la SIE est dorénavant invitée à «codévelopper» ses projets. «Ceci nous accordera un peu plus d’autonomie pour développer les projets validés avec nos partenaires. Ce qui nous permettra de sécuriser notre portefeuille de projets et éviter tout gaspillage», justifie Ahmed Baroudi, directeur de la SIE, invité au Club de L’Economiste mardi 2 octobre. La SIE n’abandonnera pas pour autant ses missions initiales, notamment son soutien aux grands programmes, surtout le projet éolien de l’ONEE ou encore le solaire. La SIE consacrera toutefois plus de temps à la mise en œuvre de missions qui penchent plus vers l’«utilité publique».

Dans cette réorientation stratégique, la SIE s’est fixé comme objectif la couverture du secteur moyenne tension de l’ONEE en développant des mini-centrales photovoltaïques sur tout le territoire. «Nous cherchons à cibler, en concertation avec l’ONEE, les sites qui nous permettront de réduire le coût de la pointe du jour», souligne Baroudi. La SIE veut en finir avec les consommations excessives  des centrales de fuel surtout durant la pointe de midi. Concrètement, il s’agira de convertir ces installations en centrales photovoltaïques. Les sites seront choisis par l’ONEE selon le degré de  saturation du réseau  et en fonction de ses besoins et de sa capacité à investir.

Le projet ambitionne également de fournir une source alternative d’énergie aux zones déconnectées du cœur du réseau ONEE (Smara, Boujdour, Dakhla), aux zones rurales et aux villes nouvelles. Ces mini-centrales seront dotées d’une puissance d’ 1 à 2 mégawatts et devraient assurer au moins la parité des coûts de production, si ce n’est leur réduction. «Nous nous réunirons très prochainement avec les responsables de l’ONEE et les modalités d’application, notamment les emplacements exacts et les capacités distribuées dans tous les territoires, devraient être fixées dès la semaine prochaine», promet le directeur de la SIE.
Le photovoltaïque n’est pas la seule solution. La SIE ambitionne également d’améliorer le recours à la biomasse qui permet la création d’énergie grâce à l’exploitation des déchets biologiques (système de tri-génération) et de produire des engrais biologiques dont le poids est aujourd’hui encore très important dans la balance commerciale. L’idée consiste à développer une offre basée sur des digesteurs (de fabrication locale) pour les régions. Une alternative intéressante, surtout que 80% des déchets au Maroc sont de nature biologique.

L’autre grand axe de la nouvelle stratégie de la SIE concerne l’efficacité énergétique. «Nous comptons impulser l’investissement dans l’efficacité énergétique et nous avons deux domaines de prédilection: l’éclairage public et le bâtiment public». Pour le premier cas, un projet pilote sera mené d’ici la fin de l’année dans la ville de Salé. «Nous avons comme objectif de remplacer toute l’infrastructure d’éclairage de la ville par de la technologie LED qui permettra une réduction de la consommation en  énergie allant jusqu’à 85%». Selon le plan de la SIE, toutes les armoires de contrôle qui sont dans la ville seront changées et rénovées. Chaque lampadaire LED disposera d’une adresse IP et pourra être contrôlé à distance. Contrôler l’intensité, la couleur de l’éclairage, éteindre et allumer à distance. «Ainsi, chaque ville pourra implémenter sa politique d’éclairage: elle pourra allumer ou éteindre des lampadaires selon les horaires et modifier les ambiances». Certains y voient déjà les prémices de la ville intelligente. Ceci dit, le directeur de la SIE se garde bien de promettre quoi que ce soit: «Notre objectif c’est d’y arriver cette fin d’année, mais si l’expérience pilote n’aboutit pas, nous arrêterons tout et nous nous consacrerons à autre chose». Le schéma privilégié est celui de la gestion déléguée, malgré tout ce que représente ce modèle comme risque et limite. Pour l’expérience de Salé, la SIE s’engage sur une réduction de 50% de la consommation, même si les simulations menées en ce sens donnent beaucoup plus. Pour rappel, l’éclairage est la première facture des communes et la première source de consommation électrique au Maroc. Ces ambitions peuvent paraître trop optimistes, surtout que la SIE n’est aujourd’hui qu’une petite structure employant 10 personnes. Toutefois, ces changements de missions devraient améliorer la situation de la société dans les mois à venir.

Les bâtiments publics… l’autre chantier

L’optimisation de la consommation énergétique des bâtiments publics est l’un des axes phares du programme d’efficacité énergétique. La solution préconisée par la SIE est celle des ESCO (Energy Service Company), des entreprises de services proposant une gamme de solutions énergétiques. Concrètement, il s’agira de la création d’une ESCO d’Etat officiellement mandatée pour la mise à niveau énergétique des bâtiments publics. Pour Ahmed Baroudi, la condition pour réussir un tel pari est de faire de cette entreprise le guichet unique pour la mise à niveau énergétique des bâtiments de toutes les administrations (comme c’est le cas en Allemagne, Belgique…).

L'economiste



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière