La Bourse toujours en vacances



La Bourse toujours en vacances
«Manque de confiance et attentisme». Ce sont les caractéristiques de la première semaine boursière de septembre. Le comportement des indices du marché le confirme. Sur les cinq séances hebdomadaires, le Masi a reculé de 0,61%, à 13.904,93 points. Idem pour le Madex, qui n’a guère pu faire mieux que -0,67%, à 11.465,37 points. Cela porte, néanmoins, leurs performances annuelles respectivement à 9,53 et 9,57%.

Preuve du désintéressement des investisseurs, le volume de la semaine dépasse à peine 1,5 milliard de DH. Et ce sont seulement 8.521 transactions pour plus de 1,2 million de titres qui ont transité sur le marché pendant cette période.
Le marché central s’accapare la majorité des échanges avec plus de 1,4 milliard de DH. Le marché de blocs a connu, pour sa part, deux opérations. Elles concernent 15.000 titres Risma pour 11 millions de DH et plus de 14.000 actions Lafarge, pour 61,8 millions de DH. Même la capitalisation s’érode pour s’établir à 659 milliards de DH, soit près de 3 milliards de DH en moins. «La reprise se fait toujours attendre», indique un analyste.
La valeur la plus active, pour ces premières séances de septembre, est incontestablement Alliances Développement, avec un volume de transaction de 240 millions de DH, en dépit de sa suspension lundi dernier. Cependant, la prise de participation de la société dans Port Lixus n’aura pas eu l’effet escompté. L’action s’est dépréciée de 5,73% à 1.136 DH. Une fois n’est pas coutume, Snep arrive second en termes de volume (181 millions de DH). Cela lui a permis de booster le cours de son action pour terminer en gagnant 3,40% à 972 DH. Itissalat Al-Maghrib, troisième valeur la plus active, avec plus de 149 millions de DH de transactions, boucle la semaine en stagnant à 183,10 DH. CGI et Addoha arrivent respectivement 4e et 5e des volumes (131 et 120 millions de DH). Les deux valeurs immobilières, à l’instar de leur consœur Alliances, sont en perte d’équilibre. Quand CGI perd 0,90% à 2.100 DH, Addoha, elle, recule de 1,54% à 205 DH. En outre, la physionomie du marché s’est caractérisée, la semaine dernière, par la montée en puissance des «small caps». En effet, Oulmes a enregistré la plus forte amélioration de la semaine en seulement 2 séances (+ 19,85%) à 948 DH contre 791 auparavant. Mediaco prend la seconde position avec une hausse de 9,04% à 419,65 DH. Salafin n’est pas en reste, le titre s’apprécie de 6,81% à 800 DH. La plus forte baisse de la semaine revient à Fertima. Le titre concède 8,33% à 330 DH. Il est précédé de CMT, qui perd 6,65% à 884 DH.
Dans cette ambiance délétère, le marché attend un coup de boost. L’annonce des résultats semestriels devrait certainement permettre de le dynamiser.


l'économiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière