L’impact de l’augmentation des prix du pétrole sur les agrégats macro-économiques



L’impact de l’augmentation des prix du pétrole sur les agrégats macro-économiques
La présente note évalue les effets de l’augmentation des prix du gasoil, de l’essence et du fuel industriel, à l’exclusion de toutes éventuelles mesures d’accompagnement, sur les principaux agrégats macroéconomiques, et ce durant la période 2012-2017.

Globalement, l’augmentation des prix des produits pétroliers devrait avoir  un effet positif sur le budget de l’Etat dont on connait l’accentuation des déficits dans la conjoncture actuelle. En revanche, elle devrait accroitre les prix intérieurs, réduire le pouvoir d’achat et affecter la consommation des ménages. Elle se traduirait aussi par une baisse de l’investissement, de l’emploi et de la croissance.
C’est ainsi que le solde budgétaire enregistrerait une amélioration, allant de 0,20 en 2012 à 0.75 en 2017 en point du pourcentage du PIB.

En revanche, les prix à la consommation augmenteraient de 1.27% en 2012 et de 1.90% en 2013, avant de ralentir à 0.97% en 2017. Le pouvoir d’achat des ménages serait en dégradation et leur consommation connaîtrait en conséquence une baisse passant de 0.98% en 2012 à 1.53% en 2013, pour se stabiliser aux alentours de 0.97% en 2016-2017.

L’investissement de son coté devrait régresser significativement passant de 0,59% en 2012 à 2,72% en 2016, affectant ainsi l’emploi qui connaitrait des pertes allant de 8430 postes emplois en 2012 à 11340 en 2017, avec une accentuation entre 2013 et 2014 aux environs de 19500 perte d’emploi.

Cependant, le solde commercial devrait s’améliorer de 0.81 en point du pourcentage du PIB en 2013-2014 et de 0.59 en 2017. En effet, en raison de la hausse des prix intérieurs les exportations devraient perdre de leur compétitivité et baisser de 0.20% en moyenne annuelle entre 2013 et 2017, alors que les importations connaitraient une baisse à un taux élevé de 1.4% durant cette période en raison de la baisse de la demande intérieure.

Au total, le produit intérieur brut (PIB) devrait enregistrer un manque à gagner de 0.39% en 2012, de 0,74% en 2013-2014 et 0.69% en 2017.


HCP


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière