L'économie marocaine reste l'une des "plus élevées" de la région MENA



L'économie marocaine reste l'une des "plus élevées" de la région MENA
La performance de l'économie marocaine reste l'une des "plus élevées" de la région du Moyen Orient et d'Afrique du Nord (MENA), a affirmé la Directrice générale adjointe du Fonds monétaire international (FMI), Mme Nema Shafik, en projetant que l'année 2013 sera marquée notamment par un rebond de la production agricole et dans les secteurs manufacturier et du tourisme.
Mme Shafik, qui entame ce lundi une visite de travail au Maroc, a relevé dans une interview à la MAP que la consommation intérieure devrait continuer d'être le "principal moteur" de la croissance économique dans le Royaume, soulignant que le FMI s'attend en 2013 à un rebond de la production agricole après une mauvaise année 2012, et à la mise en ?uvre de grands projets d'investissement dans le secteur manufacturier, notamment celui de l'automobile, et de la construction avec plusieurs projets touristiques.
Le Maroc, a-t-elle poursuivi, devra également bénéficier, à l'instar des autres pays de la région, de la reprise économique attendue dans la zone euro en 2013.
Dans la dernière édition des Perspectives économiques pour les pays de la région MENA, le FMI prévoit, en effet, que le PIB du Maroc atteigne 4,3 pc en 2013, soit l'un des taux les plus élevés dans la région.
La Directrice générale adjointe du FMI, qui devra rencontrer lors de cette visite des responsables du gouvernement marocain, va également participer à la conférence régionale organisée par le Maroc pour discuter de la création de l'institution régionale "Arabisât". Cette institution, a-t-elle expliqué, est à même de jouer un rôle stratégique dans l'amélioration des systèmes statistiques et promouvoir la coopération régionale
en la matière entre les pays arabes.
"Promouvoir la bonne qualité des données et la transparence est une chose très importante pour l'élaboration des politiques économiques", a souligné à ce propos Mme Shafik.
Evoquant par ailleurs la crise dans la zone euro et son impact sur les pays de la région, la responsable du FMI a noté que le ralentissement économique en Europe a "certainement eu un effet modérateur sur l'activité économique dans un certain nombre de pays de la région, et ce par le biais de plusieurs canaux de transmission: de plus faibles flux commerciaux et des investissements directs étrangers, des recettes touristiques en baisse et une réduction des transferts de fonds".
Ces canaux de transmission, a-t-elle estimé, sont particulièrement importants pour le Maghreb, en ce sens que des pays comme le Maroc et la Tunisie dépendent de l'Europe pour plus de 80 pc de leurs envois de fonds totaux, ajoutant que l'Europe est aussi la destination pour environ 60 pc des exportations du Maghreb, la source de 80 à 90 pc de ses revenus du tourisme, et d'environ 80 pc de son investissement direct total.
Les envois de fonds des travailleurs maghrébins en Europe se sont cependant bien maintenus, reflétant une grande solidarité familiale malgré une baisse des revenus des travailleurs, a fait remarqué Mme Shafik, relevant que les autres pays importateurs de pétrole de la région MENA sont moins liés à l'Europe et, donc, moins affectés par ses difficultés économiques.-
Et d'ajouter que les banques centrales doivent également maintenir la stabilité externe, ce qui, dans certains cas, peut exiger une plus grande flexibilité du taux de change pour aider à s'ajuster aux chocs externes et à maintenir la compétitivité.
Concernant le Partenariat de Deauville, dont le FMI compte parmi les institutions internationales la soutenant, Mme Shafik a estimé qu'un "grand effort" a été fourni pour la mise en place d'un cadre de coordination et pour faire progresser la réflexion sur des questions techniques, soulignant que le défi reste maintenant de faire usage de ce partenariat d'une "manière qui réponde aux besoins et aux attentes des pays arabes en transition de façon opportune et efficace".
Elle a rappelé, dans ce contexte, que les besoins de financement des pays importateurs de pétrole de la région MENA sont de 50 milliards de dollars en 2012, en faisant observer que les marchés de capitaux devraient couvrir seulement une partie de ces besoins, et que ces pays auront besoin de l'aide financière de la communauté internationale.
A ce propos, Mme Shafik a relevé que le FMI a déjà entamé des discussions avec plusieurs pays de la région pour un financement possible, rappelant qu'en avril dernier le Fonds avait approuvé un prêt de 93,75 millions de dollars en faveur du Yémen dans le cadre de la facilité de crédit rapide.
Des discussions sont également en cours avec l'Egypte pour un accord de type stand-by et le personnel du FMI a également eu des discussions préliminaires sur un soutien possible dans d'autres cas, a-t-elle poursuivi, ajoutant que ces programmes devraient également faire l'objet de financements complémentaires d'autres partenaires.
La responsable du FMI a, toutefois, insisté qu'au-delà des défis à court terme, les pays de la région doivent commencer à élaborer une vision économique à moyen terme, étant donné qu'ils sont confrontés à un "défi démographique de taille", en ce sens que la région MENA dans son ensemble a besoin de créer plusieurs dizaines de millions d'emplois au cours de la prochaine décennie, outre la nécessité de créer un "modèle économique plus équitable et inclusif".
"Un engagement soutenu de la communauté internationale sera très important dans ce cas, notamment à travers un meilleur accès aux marchés, une assistance technique, et des ressources financières", a-t-elle encore souligné, affirmant que le FMI, pour sa part, a intensifié et recentré ses conseils de politique économique, notamment pour ce qui est de la croissance inclusive, des subventions, et des réformes fiscales.

MAP


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière