L'art de gerer



Le management est l'ensemble des techniques d’organisation, de direction et de gestion visant à optimiser l'usage des ressources d'une organisation (entreprise, administration ou même association) en vue de la réalisation d'un objectif. Il est parfois pris au sens plus étroit d'organisation ou d'organisation du travail.
Ce terme vient du mot français « ménagement », emprunté par les Anglais, puis réintroduit en français sous une forme peu modifiée. Dans son sens originel et en se référant au Littré, il renvoie à la définition suivante : « art de conduire, de diriger, de manier... Voire, action de bien régler, bien disposer ». Cette définition du Littré offre une synthèse de la notion qui à bien des égards reste actuelle.
Il est en fait bien souvent synonyme d'animation d'équipe

Rôle du Manager

Le dirigeant donneur d'ordres se doit de s'accomplir dans le rôle d'homme ressource et porteur de sens. Il ne s'agit pas de prôner béatement, angéliquement et naïvement un seul mode de gestion, mais bien au contraire, pour le dirigeant, d'assumer les ambiguïtés permanentes et les paradoxes dans lesquels il est totalement partie prenante.

Premier paradoxe : aider les autres à se débrouiller seuls
Deuxième paradoxe : diriger des personnes qu'il invite à se responsabiliser.
Troisième paradoxe : plus il veut de la participation, plus il veut une vision partagée, plus il doit jouer son rôle de dirigeant, etc.…

En effet, le management moderne s'exerce suivant trois pôles intégrés :

Le pôle de l'expertise et de la hiérarchie, qui est celui de l'identité de donneur d'ordres, de stratège, d'expert et de contrôleur, de coordinateur que doit avoir tout dirigeant.

A ce rôle s'ajoute celui d'homme ressource, c'est à dire celui qui donne des protections et des permissions, qui donne des moyens, qui gère des processus éducatifs et des processus de changement, invitant les acteurs de l'entreprise à passer dans une logique de libération, puis dans une logique de responsabilité.

Enfin le manager porteur de sens, qui au départ, incarne par sa seule présence le sens, en étant celui que l'on suit, se doit d'évoluer vers celui qui permet aux acteurs de percevoir directement les enjeux, de se les approprier et de construire eux-mêmes le sens : en effet, par la mise en intelligence collective de l'organisation, chaque acteur est invité à enrichir sa propre vision et à construire des visions partagées ; ainsi, tous les acteurs peuvent être contributifs de l'intelligence et du sens de l'entreprise.

En effet parmi les principales fonctions du management on trouve:

1-Identification des connaissances afférentes :

-"Éviter les pertes de savoir" est un résultat reconnu immédiatement lorsqu'on évoque les départs à la retraite . Pour traduire un objectif métier en une liste de savoirs sujets d'un projet de Gestion des Connaissances, la démarche consiste à étudier les facteurs critiques de succès

2-Développement des savoirs, "coaching d'équipe" et collaboration :

Coaching

Le coaching d'équipe pour faire passer celle-ci au stade de la co-opération, de la collaboration, de la performance : Accompagnée par son coach, l'équipe va définir collectivement la stratégie optimale pour atteindre l'objectif qui lui est assigné :
- définition des sous objectifs et des contributions de chacun,
- identification et exploitation des synergies relationnelles potentielles.

Pour mener ces actions de coaching, les managers doivent présenter les compétences suivantes :

- Ecoute (capacité diagnostique) : permet de s'imprégner du contexte des collaborateurs et de leurs enjeux ; c'est une ouverture à l'autre pour appréhender ses désirs, ses peurs et frustrations ;
- Capacité maïeutique : permet de favoriser la ’découverte‘ de solutions que possède l'équipe sans pouvoir les retrouver seule ;
- Position Meta : le manager doit présenter et conserver des visions synthétiques pour pouvoir prendre en compte les apports potentiels des différents collaborateurs et faire naître des collaborations relationnelles ;
- Conduite du changement : pour identifier rapidement les incertitudes et craintes, fournir les explications correspondantes et présenter les avantages attendus.

Collaboration

Il faut encourager les salariés à apprendre par eux mêmes et à partager leurs connaissances. Parmi les attitudes habituelles des responsables hiérarchiques (commander, convaincre, partager, déléguer) il faut privilégier le plus possible la collaboration.

Si l'on parle de "soif naturelle de connaissances" il ne faut pas oublier que "savoir = pouvoir" est souvent considérée comme vérité ! Il faut donc montrer aux salariés qu'en
collaborant ils seront plus performants et les motiver à partager leurs résultats d'expériences.

Pour le manager, collaborer avec les membres de son équipe lui permettra des gains au niveau de leur évaluation et de leur motivation, et de les amener au sommet de leurs
possibilités. La collaboration permettra également de bénéficier du talent disponible auprès des 'collaborateurs moins performants', forcément et statistiquement inclus dans toute
équipe, représentant un réservoir de performance considérable, du fait de leur propre potentiel autrement inexploité, et du fait de l'énergie qu'il pourraient drainer chez leurs
collègues et leurs propres subordonnés.



3-Protection des savoirs et des Connaissances

Il faut :
- éviter les pertes de connaissances résultant du départ de personnel critique ;
- dissuader les entreprises concurrentes d'acquérir ces connaissances ou de les développer : entretenir les aspects tacites et complexes ;
- poursuivre leur création / développement par une mise en œuvre dans l'action : développement de connaissances qui favorisent leur augmentation par apprentissage et combinaison.

Cette nouvelle donne fait évoluer l'identité managériale et amène les dirigeants à intégrer et accomplir des tâches qui, auparavant, pouvaient relever de l'expert et du hiérarque. Le manager doit exercer dans son identité d'homme ressource et de porteur de sens, toute sa compétence d'expert. L'homme seul est devenu homme-orchestre, mais doit justement renoncer à ses instruments pour créer les conditions où l'orchestre pourrait même jouer sans lui.


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière