JLEC en bourse : L'opération qui sauve l’année 2013



JLEC en bourse : L'opération qui sauve l’année 2013
Voilà une opération qui arrive à point nommé, pour sauver l’année 2013. L’introduction en bourse de Jorf Lasfar Energy Company (JLEC), pressentie depuis déjà quelques semaines, vient d’être validée par le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM). Une occasion en or pour la place casablancaise en mal de papier frais et de bonnes performances depuis déjà plusieurs exercices.

Le régulateur du marché boursier a ainsi visé en décembre la note d’information relative à cette introduction par augmentation de capital. Une opération d'un peu plus de 1 milliard de DH, l’entreprise ayant été valorisée à 9 milliards. Les souscriptions démarreront le 10 décembre pour s'achever le 12 du même mois inclus, avec une possibilité de clôture anticipée le 11.
 
La première cotation, elle, est programmée pour le 24 décembre prochain et se fera sur le premier compartiment. Selon le CDVM, l’admission des actions JLEC aux négociations s’effectuera selon la procédure d’«Offre à prix ferme», pour une valeur nominale de 100 DH par action. Le prix d’émission est de 447,5 DH/action, pour un nombre de titres offerts de plus de 2,234 millions (soit un flottant de 9,47%). Le spécialiste de la production privée d’électricité au Maroc a été conseillé par la Société Générale, Upline et Attijariwafa bank. Les chefs de file du syndicat de placement sont Sogecapital Bourse, Upline Securities et Attijari Intermédiation.   
         
Selon un communiqué de JLEC, la société avait déjà réalisé une opération de placement privé d’un montant de 500 millions de DH auprès de trois institutionnels de la place : RMA Watanya, SCR et MCMA.
À travers cette introduction, la filiale marocaine d’Abu Dhabi Energy Company PJSC (TAQA) dit vouloir viser l’institutionnalisation et l’ouverture de son capital à de nouveaux partenaires marocains et l’accès à de nouveaux financements externes pour soutenir sa croissance.
 

TAQA restera l’actionnaire indirect majoritaire


Notons qu’à l’issue de cette opération d’introduction en Bourse, AB Cythere 63 demeurera le principal actionnaire de JLEC avec plus de 85,58% du capital et des droits de vote. TAQA demeurera par ailleurs l’actionnaire indirect principal de JLEC à hauteur de 85,79%.

Les actionnaires historiques de la société (Jorf Lasfar Energi Aktiebolag, Jorf Lasfar Power Energy AB, Jorf Lasfar Handelsbolag, Tre Kronor Investment AB, AB Cythere 61 et AB Cythere 63) envisagent aussi de céder la totalité des titres JLEC qu’ils détiennent à Abu Dhabi National Energy Company PJSC (TAQA) après l’introduction de JLEC en bourse. Cette opération se fera sur le marché de blocs de la Bourse de Casablanca. «Elle aura pour objectif d’opérer un rapprochement entre JLEC et son actionnaire de référence en simplifiant la structure de l’actionnariat», selon la note d’informations accompagnant l’opération. Le document de quelque 430 pages fournit aussi des détails sur l’activité du producteur d’électricité.
 
L'on sait ainsi que sur une production nationale d’électricité de 26 495 GWh en 2012, la contribution de JLEC s’est élevée à près de 10 191 GWh, soit l’équivalent de 38,5%. Cette part a néanmoins connu un recul de 4,6 points depuis 2010, au profit de la centrale privée de Tahaddart (10,7% en 2012 vs 9,4% en 2010) et des centrales de l’ONEE (49,7% en 2012 vs 46,1% en 2010). Au cours de la période 2008-2012, le chiffre d’affaires de JLEC marque une baisse de 1% en moyenne annuelle, pour se monter, au titre de l’exercice 2012, à 5,883 milliards. L’évolution de cet indicateur tient à ses différentes composantes (frais de puissance, frais d’énergie, autres revenus). Entre 2010 et 2012, la part de marché de JLEC, en termes de puissance électrique installée, n’a que légèrement baissé, passant de 21,4% en 2010 à 20,3% en 2012. Son évolution est notamment liée au développement de nouvelles centrales par l’ONEE (telles que la nouvelle turbine à gaz de Kénitra). À périmètre constant cependant, la mise en service des unités de JLEC 5 et 6 devrait porter la part du groupe JLEC à environ 27,9% dans la puissance nationale installée.

le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière