Investissement dans une plate-forme maritime et commerciale importante à El-Jadida



Investissement dans une plate-forme maritime et commerciale importante à El-Jadida
Le Maroc a adopté dans sa démarche de planification l'approche par projet, porteuse d'impulsions aux villes du pays. Le recours à cette approche répond à une démarche de recomposition urbaine. En le domaine, la ville d'El-Jadida voit son développement s'inscrire dans cette problématique. Pour les pouvoirs publics, il s'agit d'avoir l'ambition de recomposer la ville, de la remettre en ordre et partant de recréer sa lisibilité. Soit. Située dans un contexte géoéconomique favorable, El-Jadida offre des atouts pour constituer un pôle d'excellence à rayonnement international. Le nouveau port de pêche conforte l'ouverture de la ville sur l'Atlantique et renforce les infrastructures de la région Doukkala-Abda dans la perspective d'en faire une plate-forme maritime et commerciale importante. Autrement dit, la rénovation du port de la capitale des Doukkala-Abda est en mesure de prôner un développement durable et intégré.

L'objectif est double : parvenir à une véritable globalisation de la politique de la ville à partir de contextes locaux et sortir des démarches sectorielles qui ont prévalu jusqu'à date d'aujourd'hui. Ce qui démontre que les autorités ont décidé d'aller vers une requalification des agglomérations et, partant, intégrer l'impératif de l'ouverture de la ville sur l'extérieur dans les processus de mondialisation et de compétitivité internationale. Ainsi, le port rénové répond aux exigences internationales. Disposant d'une halle moderne répondant aux normes d'hygiène mondiales permettant aux mareyeurs de conditionner leurs produits dans d'excellentes conditions, les mesures de sécurité portuaires ont été renforcées par la création de trois zones. Une zone technique restreinte pour sécuriser le débarquement et les transactions commerciales, une zone réservée aux professionnels exerçant dans le

port et une zone publique regroupant les administrations. Outre son positionnement géographique, l'aménagement de ce port s'ajoute aux autres atouts dont dispose la province, dont sa proximité avec un axe autoroutier qui relie la ville aux centres de commercialisation et de consommation. De ce constat, le rayonnement de la ville d'El-Jadida montre bel et bien le reflet de son influence économique aux différents niveaux d'organisations de l'espace géographique, du local au régional, voire international. Dès lors, l'accessibilité en matière portuaire peut être considérée comme un marqueur du rayonnement.
La mise en évidence d'une relation entre l'accessibilité et le trafic portuaire contribue à étayer cette hypothèse. D'ailleurs, avec les nouveaux aménagements, le port intégrera le périmètre urbain qui s'attend à une hausse du nombre de bateaux qui débarquent et à une augmentation des recettes fiscales de la commune, a déclaré le délégué provincial de la pêche des Doukkala-Abda à l'agence MAP.

L'amélioration des compétences des ressources humaines du secteur n'est pas en reste. Celle-ci est également programmée à travers la création d'un espace de formation dans lequel des actions d'alphabétisation et de sensibilisation seront menées par le département de tutelle. Il est clair que les travaux effectués sur cette partie de la façade atlantique constituent un point de départ de la mobilisation et de la relance de la région afin de favoriser sa réussite économique. La rénovation du port, dont les coûts d'investissements s'élèvent globalement à 60 millions de dirhams, a bien pour objectif d'appuyer le développement fondé sur les avantages comparés et les atouts d'El-Jadida en tant que ville portuaire, en misant à moyen terme sur le secteur de la logistique. Pour rappel, le projet, dont les travaux d'aménagement avaient été lancés par S.M. le Roi Mohammed VI en octobre 2008, tire son importance de l'existence dans la région de près de 5 400 professionnels de la mer dont 75 % sont des pêcheurs artisans. Ces derniers opèrent sur 15 020 unités de pêche dont 90 % sont constituées de flottilles artisanales, indique la MAP.

La fonctionnalité portuaire d'interface fera du port d'El-Jadida une porte d'entrée dans un réseau global. Son évolution devra mettre en évidence l'importance des fonctions d'articulation et la pérennité de sa localisation dans l'espace. Dans cet objectif, le Centre d'investissement de la ville met les bouchées doubles pour créer un environnement favorable aux opérateurs économiques, signale le responsable de cet établissement, Mohamed Zouhair, à la MAP. Avec sa zone industrielle d'une superficie de 117 ha entièrement équipée et le parc industriel de Jorf Lasfar (500 ha), destiné aux industries lourdes, El-Jadida offre une grande attractivité pour les projets d'investissements d'envergure.

Le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière