Investissement : La métropole, pôle d’attraction des entrepreneurs

3 911 entreprises ont été créées au titre du premier semestre 2012, représentant une hausse de 18% par rapport à la même période de l’année dernière.



Investissement : La métropole, pôle d’attraction des entrepreneurs
Nouveau record pour le Centre régional d’investissement (CRI) du Grand Casablanca. Au titre du premier semestre de l’année 2012, 3 911 nouvelles entreprises ont vu le jour, moyennant un montant d’investissement global de 4,5 milliards de dirhams. C’est dire si la capitale économique mérite bien son appellation, confortant assidûment son statut de locomotive de l’économie nationale. Cet engouement en perpétuelle évolution des investisseurs marocains ou étrangers soient-ils, s’explique par le dynamisme qui caractérise la métropole en termes de business.
«C’est un record semestriel jamais atteint au CRI, représentant une hausse de 18% du nombre d’entreprises créées par rapport au premier semestre 2011. Le nombre de créations d’entreprises à travers les guichets du CRI du Grand Casablanca a atteint, durant les 6 premiers mois de l’année en cours,
3 911 entreprises», explique-t-on au CRI. Et de souligner : «Durant le seul mois de mars, 651 entreprises ont été créées, marquant ainsi de manière claire la tendance haussière observée depuis le début de l’année en matière de création d’entreprises».
La ventilation de ces investissements fait ressortir que le secteur de l’industrie a accaparé 57% du montant global. En ce sens, le secteur a réalisé le montant le plus élevé avec près de 2,5 milliards de dirhams. Il est à souligner que l’industrie est le secteur générateur d’emploi le plus important, à travers la création de 1 515 emplois, soit 53% du nombre total d’emplois prévus par les projets agréés et qui est estimé à 3 000. La deuxième marche du podium a été l’œuvre du BTP, moyennant 20% des investissements consentis avec un montant de 856,15 millions de dirhams. Parallèlement, en termes de répartition sectorielle, les services signent une dominance avérée, avec 57%, tandis que le commerce affiche 35%. Ces deux secteurs confortent ainsi leur position de secteurs les plus convoités.
«L’analyse sectorielle des projets agréés fait ressortir une prédominance du secteur de l’industrie, qui réalise le montant le plus élevé avec 2 483,5 millions de dirhams. Ce qui confirme l’évolution de l’économie du Grand Casablanca vers des secteurs à forte valeur ajoutée, à l’instar des grandes métropoles internationales», indique un communiqué du CRI.
Parallèlement, durant ces 6 premiers mois de l’année, 51 projets instruits par la Commission régionale des investissements de la région du Grand Casablanca ont reçu un avis favorable, tandis que 13 autres ont reçu un avis défavorable de la part de ladite commission.
Dans le lot, la Société à responsabilité limitée (SARL) trône en tête des formes juridiques convoitées, affichant une prédominance absolue à hauteur de 98%. Cet état de fait est de nature à corroborer l’attrait indéniable manifesté depuis toujours par les investisseurs pour cette forme juridique.

La SARL a le vent en poupe

Face à l’engouement que connaît la SARL en tant que forme juridique, le CRI du Grand Casablanca avait lancé, récemment, une nouveauté dans le système de création d’entreprises à distance, à travers Internet. Ainsi, des modèles de statuts pour la SARL et SARL Associé unique ont été mis en ligne dans la rubrique «Mes services» du portail «www.casainvest.ma». «Le choix de ces deux formes juridiques s’explique par leur popularité, car elles viennent en tête de la liste des formes juridiques préférées des entrepreneurs au Maroc. Il est à noter que le projet de E-Crea a été initié par le CRI du Grand Casablanca il y a quatre ans et que, depuis, les entrepreneurs ou leurs conseillers utilisent la plateforme sur le Net pour la saisie du formulaire unique, la génération des pièces nécessaires ainsi que la prise de rendez-vous pour le dépôt du dossier de la nouvelle entreprise», souligne-t-on. Le chantier de la création d’entreprises en ligne est actuellement à un stade avancé, mais il nécessite pour sa mise en oeuvre complète l’acceptation des documents numériques par les administrations, la mise en place de l’enregistrement des actes en ligne par l’administration fiscale, à défaut de supprimer cette démarche, la mise en place de la circulaire fixant les modalités d’acquittement des droits et taxes dus au titre de la création d’entreprises en ligne.

Créations emblématiques
  • Bombardier Aerospace North Africa SAS, constructeur aéronautique canadien et troisième leader mondial du secteur.
  • 3P Fund, fruit de l’association entre Atlamed et Attijari Invest (Groupe Attijari Wafabank) pour constituer une nouvelle société retenue pour gérer un fonds public/privé destiné à l’accompagnement en capital des PME marocaines.
  • Casa Tram SA, opérateur en charge de l’exploitation du tramway.
  • BP Outsourcing Process, filiale du Groupe Banque populaire dédiée au traitement des informations et des données en back-office, avec pour objectif d’alléger le personnel du front-office.
  • Invest AD Morocco, filiale d’Abu Dhabi Investment Company.

Abdelhakim Hamdane, LE MATIN


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière