Investir dans les nanotechnologies au Maroc, un pari qui peut devenir une réalité



Investir dans les nanotechnologies est un pari qui peut "devenir une réalité pour le Maroc", a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de l'Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, M. Ahmed Réda Chami lors d'une conférence-débat organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI par l'Université d'été "Rabat 2009".

Les nanosciences et les nanotechnologies sont actuellement un secteur stratégique de la recherche, très compétitif, en croissance rapide et avec un potentiel économique considérable dans de nombreux domaines, tels que l'informatique, les télécommunications, la médecine, la biologie, l'énergie et l'environnement, a précisé M. Chami lors de cette rencontre sur "les nanotechnologies de l'information", tenue en partenariat avec l'Association Ribat Al Fath, l'Institut national des postes et télécommunications et l'Université Al Akhawayn.

Une feuille de route pour le développement des nanotechnologies au Maroc est actuellement en cours d'élaboration en partenariat avec les acteurs du secteur, les experts au niveau international et avec l'appui d'un cabinet spécialisé au niveau mondial, a-t-il fait savoir.

Le Maroc, poursuit M. Chami, "possède des actifs ou des points forts pour investir dans ce domaine", à savoir "l'existence de ressources naturelles à valoriser telles que l'argile, le phosphate et le cobalt, la possibilité d'attirer les talents parmi les scientifiques MRE, et l'existence d'un tissu industriel qui cherche des relais de croissance".

C'est pour cette raison que le Maroc a décidé de créer la Fondation MASCIR (Association marocaine pour l'innovation et la Recherche), ayant pour mission de promouvoir une recherche orientée vers le marché dans les secteurs technologiques tels que la microélectrique, les biotechnologies, les nanomatériaux, l'environnement et l'économie numérique, a-t-il souligné, ajoutant que pour la première fois un budget a été alloué aux projets technologiques dans ces secteurs.

Pour sa part, le secrétaire perpétuel de l'Académie Hassan II des sciences et techniques, M. Omar Fassi Fehri, a indiqué que les nanosciences et les nanotechnologies, qui permettent à l'Homme de contrôler la matière sur une échelle d'un milliardième de mètre, constitueront au cours de ce siècle, la troisième révolution technologique et industrielle.

Selon M. Fehri, c'est un nouveau marché de plusieurs centaines de milliards de dollars qui s'est ouvert et qui s'ouvrira encore plus grâce aux promesses liées aux nanosciences et nanotechnologies.

Les nanotechnologies recouvrent l'ensemble des techniques, outils et procédés de fabrication et de manipulation de structures, de dispositifs et de systèmes matériels à l'échelle du nanomètre (nm) et concernent la conception, la caractérisation, la production et l'application de structures, dispositifs et systèmes par le contrôle de la forme et de la taille à une échelle nanométrique.

MAP


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière