Intelligence économique : Comment former des spécialistes ?



Avoir une idée précise sur le futur est un impératif pour une réflexion anticipatrice
Intelligence économique, on en parle de plus en plus au Maroc. Etat, entreprises et associations professionnelles semblent s'y mettre. C'est dans ce cadre que s'inscrit l'initiative de l'Association marocaine pour la recherche-développement qui a organisé un séminaire sous le thème «Intelligence économique : la comprendre, l'implanter et l'utiliser», animé par l'expert de renom international, François Jakobiak.

Ce dernier a précisé d'emblée que le concept “intelligence économique'' englobe plus d'un type de veille (technologique, concurrentielle…) et va beaucoup plus loin dans la surveillance et l'exploitation. Il consiste en la maîtrise et la protection de l'information stratégique pour tout acteur économique. L'intelligence économique a, en effet, trois finalités : la compétitivité du tissu industriel, la sécurité de l'économie et des entreprises et le renforcement de l'influence du pays. D'où l'importance de former de bons spécialistes en la matière. A cet égard, le conférencier a rappelé qu'une Commission consultative pour la formation à l'intelligence économique a été mise en place en France.

Ses travaux ont conduit à la publication d'un référentiel qui met en exergue la finalité de chacun des cinq pôles constituant l'intelligence économique. L'objectif est d'identifier les connaissances et le savoir-faire que doit acquérir un étudiant dans le cadre d'une formation de haut niveau en intelligence économique, de type professionnel.
Il est tout d'abord indispensable de comprendre les bouleversements récents qui ont fait de l'intelligence économique un enjeu majeur de compétitivité. C'est l'objet du premier pôle concernant l'environnement international et la compétitivité. En effet, de nouveaux marchés s'ouvrent aux entreprises… mais de nouveaux concurrents apparaissent également. La mondialisation invite à repenser les stratégies des entreprises comme des Etats, leurs champs d'actions, leurs marges de manœuvre et les moyens à leur disposition. L'union, comme on dit, fait la force! Dans ce contexte, l'efficacité stratégique des entreprises repose sur le déploiement de véritables dispositifs d'intelligence économique.

Bien plus, même si la mondialisation conduit à une libéralisation accrue, à l'ouverture puis à la suppression des frontières, «il faut se garder de la naïveté et de l'angélisme, les rapports de force existent (politiques, militaires et économiques), demeurent et doivent être connus et pris en compte», ajoute F. Jakobiak. En outre, «on doit également comprendre les mécanismes des organisations appelées à mettre en œuvre une démarche d'intelligence économique et la façon dont une telle démarche s'articule avec le reste de l'organisation».

C'est l'objet du deuxième pôle d'enseignements qui est consacré à l'intelligence économique et les organisations. Il faut enfin connaître les savoir-faire associés aux trois capacités de cette discipline: le management de l'information et des connaissances, la protection du patrimoine informationnel et des connaissances et enfin l'influence et la contre-influence (objet des trois derniers pôles).
En les formant ainsi, «les spécialistes de l'intelligence économique seraient en mesure de réduire l'incertitude et de contribuer activement à fournir aux décideurs les éléments d'information nécessaires», laisse entendre F. Jakobiak. Mais au préalable, ces spécialistes devront convaincre les responsables de mettre en place des dispositifs et d'utiliser des outils leur permettant de connaître, d'analyser et de comprendre les technologies, les marchés et les concurrents. En effet, outre la détection des menaces et des opportunités actuelles de développement, les spécialistes doivent déterminer les tendances et anticiper les actions des concurrents.

C'est évident : «avoir une idée précise sur le futur est un impératif pour avoir une réflexion anticipatrice». C'est loin d'être facile et ce n'est ni “la boule de cristal ni le marc de café, ni l'astrologie'' qui apporteront la réponse, ce sont eux… les spécialistes de l'intelligence économique qui peuvent le faire !!

Guerre ou compétition économique ?
Comment qualifier la concurrence acharnée à laquelle se livrent les Etats et les grandes sociétés multinationales ? C'est simplement de la compétition économique ou plutôt une guerre ? La réponse ne fait pas l'unanimité au sein de la communauté des spécialistes de l'intelligence économique. Pour les uns, «nous sommes complètement engagés dans une guerre économique et pour d'autres, ce terme n'est pas adapté car les accords entre "ennemis" sont fréquents, ce qui constituerait une trahison dans les guerres traditionnelles.

Ces spécialistes préfèrent parler de compétition économique», a précisé François Jakobiak lors du séminaire, tout en donnant l'exemple de deux experts.
Bernard Esambert rappelle que la guerre économique a émergé véritablement en 1962 et a écrit : «Dans cette guerre, qui est en quelque sorte un jeu à but positif, les nouvelles armes sont la compétitivité des coûts, l'innovation et le niveau d'éducation. La guerre économique est conduite par les entreprises, certes multinationales, mais qui restent toutes ancrées dans un pays d'origine.

C'est pourquoi le rôle des États est primordial, d'une part en créant un environnement favorable aux entreprises et d'autre part en orchestrant une véritable mobilisation économique». Par contre, Henri Martre n'aime pas le terme "guerre économique" qui peut conduire à des interprétations et des attitudes dangereuses.

lematin.ma


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière