Industrie aéronautique : Bombardier aéronautique s'installe au Maroc



Industrie aéronautique : Bombardier aéronautique s'installe au Maroc
Pierre Beaudoin : «Une usine Bombardier au Maroc était un choix nécessaire, pour la création d'une unité de production industrielle de nouvelle génération».

Le gouvernement marocain et la société canadienne Bombardier aéronautique ont signé, mercredi, un mémorandum d'entente pour la création d'une unité de production industrielle de nouvelle génération dans le Royaume, pour un investissement de 200 millions de dollars.

La nouvelle unité industrielle, spécialisée dans l'assemblage des pièces d'avions, permettra de générer 850 emplois directs et 4.000 emplois indirects.

Le chef du gouvernement, Abbas El Fassi a souligné, lors de la cérémonie de signature de ce mémorandum, l'importance du projet d'investissement porté par Bombardier Aéronautique, troisième constructeur mondial d'avions civils, avec un chiffre d'affaires de 17,7 milliards de dollars à fin janvier 2011 et 30.000 emplois dans neuf sites de production en Amérique du Nord, au Mexique et en Irlande.

Le projet, a-t-il dit, est le couronnement de nouveau positionnement stratégique de la compagnie pour étendre sa présence à l'international ainsi que de «la confiance qu'elle place dans les potentialités de notre pays».

Le secteur de l'aéronautique au Maroc, a-t-il rappelé, a enregistré une évolution notable, dynamique appelée à être confortée après l'implantation du groupe canadien dans le sens de la création de davantage de richesses sur le moyen terme et du transfert de technologie et de savoir-faire.

Cet accord est porteur d'un message à l'adresse de la Communauté internationale montrant qu'il est possible d'instaurer des partenariats gagnant-gagnant, susceptibles de contribuer à aplanir les difficultés dont pâtissent les économies développées ou en développement.

Le P.-D.G. de Bombardier aéronautique Guy Hachey s'est pour sa part dit satisfait de la conclusion de cet important accord, fruit d'une série de négociations «constructives» et de la confiance placé par le groupe dans le potentiel du Maroc en matière d'investissement, affirmant sa disposition à développer ce partenariat sur le long terme.

Le mémorandum d'entente a été signé, côté marocain, par le ministre de l'Economie et des Finances et le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies et, du côté de la société canadienne, par le président, chef des opérations de Bombardier Inc.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence du ministre délégué chargé des affaires économiques et générales, du secrétaire général du ministère de l'Economie et des finances, des directeurs généraux de la Caisse de dépôt et de gestion et de l'Agence marocaine de développement des investissements, de représentants du secteur privé marocain et de l'ambassadeur du Canada à Rabat.

«WSJ» : «L'émergence du Maroc, «hub en plein essor»

La décision du constructeur aéronautique canadien Bombardier d'établir une usine de fabrication au Maroc, reflète l'émergence du Royaume en tant que «hub en plein essor» pour l'industrie aéronautique mondiale, écrit mercredi soir le Wall Street Journal sur son site Internet.

La publication américaine des milieux d'affaire et de la finance souligne, à cet égard, que le choix de Bombardier, troisième plus grand constructeur aéronautique dans le monde après Boeing et Airbus, de s'installer au Maroc, s'explique par la proximité du Royaume du marché européen et le nombre important d'équipementiers aéronautiques déjà installés sur le territoire marocain.

Citant les propos du P.-D.G. du groupe, Pierre Beaudoin, le 'Wall Street Journal' relève également que la décision de Bombardier d'ouvrir une usine au Maroc était un choix «nécessaire» pour le groupe afin de rester compétitif sur le marché international de l'aéronautique.

Le 'WSJ' note que le Royaume offre l'avantage d'une main-d'œuvre qualifiée et bon marché, d'un faible coût de transport d'expédition, la proximité avec l'Europe, outre l'engagement du gouvernement à développer ce secteur, qui a, déjà, attiré une centaine d'entreprises de l'industrie aéronautique.

Un mémorandum d'entente pour la création d'une unité de production industrielle de nouvelle génération au Maroc, pour un investissement de 200 millions de dollars, a été signé mercredi entre le gouvernement marocain et Bombardier Aéronautique.

Cette unité industrielle, spécialisée dans l'assemblage des pièces d'avions, permettra ainsi de générer 850 emplois directs et 4.000 emplois indirects.

map


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière