Industrie/Tanger : Le câblage automobile champion de la zone



Industrie/Tanger : Le câblage automobile champion de la zone
Les investissements en augmentation de 15%.
Le chiffre d’affaires avoisine les 7,44 milliards de DH, en hausse de 26%.
La région concentre un emploi sur six dans l’industrie.


Tanger se profile comme l’une des premières zones industrielles après Casablanca. En effet, la ville concentre l’essentiel de la production industrielle de la région. Elle accueille près d’un emploi sur six dans le secteur industriel national, selon des chiffres du ministère du Commerce et de l’Industrie pour l’exercice 2010. Le total s’élève à près de 84.700 emplois en 2010, soit une augmentation de 6% par rapport à l’exercice précédent. Et c’est le secteur textile qui fait figure du plus grand employeur avec près de 49% du total de l’effectif en quasi-stagnation par rapport à l’exercice précédent. Il est suivi par les industries électriques et électroniques avec 22%, (en augmentation de 15%) et l’agroalimentaire avec 15% (en progression de 17%).

En ce qui concerne le chiffre d’affaires, ce sont les industries électroniques et électriques qui tiennent la première place avec 40% du total régional, soit un peu moins de 7,44 milliards de DH. Ce chiffre est en hausse de 26% par rapport à 2009, il est la conséquence directe de l’installation de nouveaux opérateurs dans le domaine du câblage dans la région de Tanger. C’est le cas de Delphi par exemple qui avait alors inauguré sa deuxième unité et augmenté sa production.

En matière d’export, c’est toujours le tandem textile et habillement/industries électriques et électroniques qui se place en tête. A eux seuls, ces deux secteurs assurent 86% du total de l’export, soit un peu moins de 9,89 milliards de DH.

A noter que la production totale au niveau de la région de Tanger-Tétouan a atteint en  2010 près de 23 milliards de DH, soit 7% du total national. Le chiffre est en progression de 9,5% par rapport à 2009. Et c’est le secteur des industries électriques et électroniques qui est en tête avec 7,6 milliards de DH (22% d’augmentation) talonné par le textile et l’agroalimentaire.

La répartition au niveau de la région connaît quelques disparités. Si au niveau du nombre d’entreprises, les deux pôles de Tanger et Tétouan se rapprochent (46% pour la première et 41% pour la seconde), au niveau de la production, les différences surgissent. En effet, Tanger accapare la part du lion en matière de production avec 79% du total alors que Tétouan occupe une modeste deuxième position avec 14% seulement du total. Au niveau de l’export, l’écart est encore plus creusé avec 89% pour Tanger et 5% pour Tétouan.

L'économiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière