Indice des prix à la consommation : Augmentation de 1,9 en 2013



Indice des prix à la consommation : Augmentation de 1,9 en 2013

L’IPC du mois de décembre 2013 a connu une baisse de 0,1% par rapport au mois précédent ; au terme de l’année 2013, l’IPC annuel moyen et l’indicateur annuel d’inflation sous-jacente auront progressé de 1,9%.


Baisse de 0,1% de l’IPC et stagnation de l’indicateur d’inflation sous-jacente au cours du mois de décembre 2013

L’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois de décembre 2013, une baisse de 0,1% par rapport au mois précédent. Cette variation est le résultat de la baisse de 0,5% de l’indice des produits alimentaires et d’une hausse de 0,2% de l’indice des produits non alimentaires.
 
Les baisses des produits alimentaires observées entre novembre et décembre 2013, concernent principalement les fruits avec 6,1%, les poissons et fruits de mer avec 5,7% et les viandes avec 1,7%. En revanche, les prix ont augmenté de 3,3% pour les légumes.
 
Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles  et les produits à tarifs publics, aurait connu une stagnation au cours du mois de décembre 2013 par rapport au mois précédent.
 
Hausse de l’IPC annuel et de l’indicateur annuel d’inflation sous-jacente de 1,9%

L'IPC annuel moyen a enregistré, au terme de l’année 2013, une augmentation de 1,9% par rapport à l’année 2012. La hausse a concerné aussi bien les produits alimentaires dont l’indice a augmenté de 2,4% que les produits non alimentaires dont l’indice a progressé de 1,5%. Les variations enregistrées pour les produits non alimentaires vont d’une baisse de 9,2% pour les «communications» à une hausse de 5,5% pour l’«enseignement».
 
Sur cette base, l’indicateur d’inflation sous-jacente aurait connu une hausse de 1,9% au cours de l’année 2013 par rapport à l’année 2012.
 
La plus forte hausse à Oujda et Tanger et une stagnation à Tétouan

Les hausses les plus importantes de l’IPC annuel ont été enregistrées à Oujda et Tanger avec 2,7%, à Fès avec 2,4%, à Safi avec 2,2% et à Meknès avec 2,1%; et les moins importantes à Beni-Mellal avec 0,5%, à Laâyoune avec 1,0%, à Settat avec 1,2% et à Dakhla avec 1,3%. Une stagnation a été enregistrée à Tétouan.


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière