Hydrocarbures : Le sous-sol marocain est sous-exploré



Hydrocarbures : Le sous-sol marocain est sous-exploré
Le ministre de l'Énergie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara, a estimé, mercredi, à Marrakech, que le sous-sol marocain est sous-exploré. Intervenant lors du Sommet marocain du pétrole et du gaz, le ministre a assuré que “les résultats des travaux réalisés ont démontré la possibilité d'existence d'un potentiel favorable à l'accumulation d'hydrocarbures dans notre sous-sol”.

Malgré un regain d'intérêt de la part des grandes entreprises internationales d'exploration pétrolière, le sous-sol marocain demeure jusqu'à présent sous-exploré puisque les 900.000 km² de bassins sédimentaires n'ont fait l'objet que de 313 forages, a affirmé mercredi, à Marrakech, Abdelkader Amara, ministre de l'Énergie, des mines, de l'eau et de l'environnement.
 
Intervenant à l'ouverture du Sommet marocain du pétrole et du gaz organisée par l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) en collaboration avec l'International Research Network (IRN), M. Amara a souligné que le Maroc dispose de bassins marqués par des évolutions sédimentaires structurales et pétrolières variées. Ces derniers lui offrent des domaines d'exploration similaires à des régions productives dans l'onshore de l'Afrique du Nord et dans l'offshore de l'Afrique de l'Ouest et du Golfe du Mexique.
 
“Nous pouvons réaffirmer que notre sous-sol reste encore sous-exploré et qu'il nous réserve certainement des surprises compte tenu de l'histoire géologique de ses bassins et de l'histoire de son exploration pétrolière et gazière”, a-t-il dit.
 
Encore tôt pour se prononcer sur des réserves
 
L'interprétation des données de nombreux travaux d'acquisitions géophysiques, d'analyses et études de géologie réalisés sur plusieurs bassins du Royaume a permis d'évaluer le potentiel pétrolier, ouvrant la voie à de nouvelles investigations, a souligné le ministre.
 
“Aujourd'hui, les zones les plus avancées en termes d'exploration voient la réalisation de puits, mais il est prématuré de se prononcer sur des réserves. Les résultats des travaux réalisés ont démontré la possibilité d'existence d'un potentiel favorable à l'accumulation d'hydrocarbures dans notre sous-sol.”
 
ABDELKADER AMARA, MINISTRE DE L'ÉNERGIE, DES MINES, DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT.
 
M. Amara a souligné que l'année 2013 a vu la réalisation d'un forage offshore profond, et 3 forages en onshore dont un à Sidi Mokhtar et dans le Gharb. Et de préciser que pour l'année 2014, il est prévu la poursuite de la campagne de forage qui a démarré en 2013 par l'exécution d'environ 27 puits dont 15 dans le bassin du Gharb onshore.
 
Schistes bitumineux
 
Concernant les schistes bitumineux, le ministre a souligné que le Maroc dispose de réserves importantes estimées à 50 milliards de barils qui le placent au 6e rang mondial.
 
Des activités de prospection ont été lancées dans le cadre de contrats de reconnaissance pour cerner le potentiel du Royaume en gaz de schistes, dixit M. Amara.
 
De son côté, la directrice générale de l'ONHYM, Amina Benkhadra, a affirmé que les travaux et les investissements en exploration des hydrocarbures ont augmenté de façon constante. Ils ont connu une période de croissance sans précédent en 2013 et 2014 avec un investissement des partenaires respectivement de 2,4 et 5 milliards de dirhams (MMDH).
 
Persistance et persévérance
 
Mme Benkhadra a rappelé qu'à ce jour, 34 sociétés opèrent au Maroc, en vertu de 131 permis d'exploration onshore et offshore, 5 contrats de reconnaissance, 9 concessions et 3 protocoles d'accord, en plus des négociations en cours pour d'autres accords.
 
“Aujourd'hui, l'industrie pétrolière au Maroc a atteint une nouvelle maturité, de nouvelles frontières sont ouvertes, une nouvelle base de données moderne est acquise et de nouveaux concepts ont été développés.”
 
AMINA BENKHADRA, DIRECTRICE GÉNÉRALE DE L'ONHYM.
 
Mme Benkhadra a tenu à préciser que l'exploration des hydrocarbures nécessite persistance et persévérance des partenaires. Selon elle, “personne n'a jamais dit que la recherche et le développement des ressources de pétrole et de gaz serait facile”. “Il a fallu quatre années de puits secs pour que Chevron découvre le pétrole à Dammam en Arabie Saoudite et le champ d'Ekofisk en mer du Nord a été découvert après le forage de 200 puits”, a-t-elle argumenté.

Rappelons que le Sommet marocain du pétrole et du gaz, qui se tient à Marrakech, se veut un espace idéal de rencontres et d'échanges pour identifier les opportunités d'investissement.
 
De l'autre coin du Royaume, Fastnet Oil and Gas annonce son échec à Foum Asssaka
 
Alors qu'elle se réjouissait d'avoir décroché son tout premier permis d'exploration de la licence de Foum Assaka dans le bassin d'Agadir, l'entreprise pétrolière Fastnet Oil and Gas a annoncé mardi soir avoir l'intention de reboucher et abandonner son tout premier puits FA-1, après 3.830 mètres de forage.
À l'instar de Juby Maritime 1 au large de Tarfaya, les experts de l'entreprise ont affirmé la présence de trace de gaz et de pétrole, mais en quantité “insuffisante à exploiter”.
Bien que Fastnet Oil and Gas affirme qu'elle entamera d'autres forages, et qu'il ne s'agit que du “tout premier puits”, ses révélations et celles de Genel Energy et son partenaires, Cairn Energy, découragent d'ores et déjà les Marocains...


MAP




         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière