Holcim augmente sa capacité de production



Holcim augmente sa capacité de production
La nouvelle unité de production de ciment du holding Holcim Maroc a été officiellement inaugurée vendredi dernier. D’une capacité de production de 1,7 million de tonnes par an, la cimenterie installée à une quinzaine de kilomètres de la ville de Settat a nécessité un investissement de 2,5 milliards de DH. Elle va contribuer à l’augmentation de la capacité de production d’Holcim Maroc pour la porter à 4,3 millions de tonnes par an.

Les travaux de construction de la cimenterie, qui s’étend sur une superficie de 74 hectares à proximité de la ligne ferroviaire Sidi El Aydi-Oued Zem, avaient été lancés, en 2004. Selon Dominique Drouet, président du directoire d’Holcim Maroc, le groupe s’était trouvé contraint d’opérer un revirement stratégique depuis l’ouverture de sa première unité en 1978 à Oujda. Celle-ci devait, dans le cadre d’un accord de partenariat entre le Maroc et l’Algérie, approvisionner également les régions de l’ouest algérien notamment celle d’Oran. La fermeture des frontières entre les deux pays en 1994 n’a pas permis au projet de concrétiser ses premières prévisions. C’est ce qui fait dire à Drouet que «l’idée de la cimenterie de Settat remonte assez loin dans le temps». Une «extraordinaire aventure industrielle qui a conduit Holcim des confins de la frontière algérienne aux portes du marché de Marrakech et du Sud».
Le président du directoire a également indiqué que «le bilan technique et économique de la construction de l’usine de Settat est tout à fait satisfaisant», notant au passage qu’«en plus du strict respect du budget du projet, le démarrage de l’usine s’est fait avec deux mois d’avance sur le planning initial et la montée en régime a été réalisée dans les temps alloués et conformément aux garanties contractuelles».
Sur un autre plan, la réalisation de la cimenterie de Settat a généré dans son sillage un projet parallèle. «Projet socialement responsable», se plaît-on à dire chez Holcim, puisqu’il a consisté en la réalisation d’une plateforme de prétraitement de déchets dans la commune d’El Gara, et d’une forêt sur 200 ha, destinée à compenser les émissions de CO2. Holcim Maroc a, en effet, intégré la protection de l’environnement dans tous les stades de conception de cette unité et tous les équipements installés sont dotés des meilleures technologies disponibles, notamment en matière de consommation d’énergie.
Reste à signaler que sur le plan des infrastructures externes, une véritable mise à niveau des routes, dessertes ferroviaires, lignes électriques à haute tension, conduite d’eau potable, a été menée en partenariat avec les organismes concernés pour un budget de près de 140 millions de DH.

l`economiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière