Holcim Maroc récompense la construction durable



Holcim Maroc récompense la construction durable
L’environnement, au cœur des préoccupations
Le cimentier prépare, pour 2008, le second cycle des Holcim Awards
Les prix dédiés à ce concours totalisent une enveloppe de 270.000 dollars


APRES le lancement de son concours d’architecture «Holcim Awards» en novembre dernier, Holcim Maroc entame une vaste opération de communication. C’est ainsi que le président du directoire de la filiale de la multinationale d’origine suisse, Dominique Drouet, est venu rencontrer les représentants de la presse à Fès, la semaine dernière. Il était accompagné de Saïd Mouline, directeur d’architecture au ministère de l’Habitat. Pour ce dernier, l’objectif de ce concours est d’encourager des approches novatrices de la construction durable, au niveau régional. De fait, il sera procédé en novembre 2008 à Marrakech, à l’organisation d’une cérémonie régionale Afrique et Moyen-Orient du second cycle des Holcim Awards.
Le cimentier entend initier également une réflexion sur la construction durable à travers une série de forums organisés avec la participation d’éminentes personnalités. A travers ces échanges, la Fondation Holcim veut promouvoir la prise de conscience, par le public, de l’immense rôle joué par l’architecture, l’ingénierie et la construction pour assurer un futur plus sain et plus durable.
A noter que le 2e cycle des Holcim Awards honore les projets de construction exemplaires et fait avancer la discussion sur la construction durable parmi les architectes, les urbanistes, les ingénieurs, les propriétaires d’immeubles et la collectivité.
Pour Dominique Drouet, ce concours montre que le développement durable est au centre des préoccupations d’«Holcim Foundation».
Créée en 2003 par le groupe de matériaux de construction suisse Holcim, celle-ci avait inauguré son premier concours en 2004. Devenus depuis une tradition, les Holcim Awards comprennent une série de cinq concours régionaux et une appréciation globale pour les meilleures candidatures internationales.
A noter que le 2e cycle 2007-2009 du concours des Holcim Awards est ouvert aux architectes, planificateurs, ingénieurs ou auteurs de projets pour participer, dans un premier temps, au concours à travers la région Afrique-Moyen-Orient. La récompense est motivante. Selon Dominique Drouet, l’attribution des prix permet de stimuler la construction durable. Les projets compétitifs doivent se conformer aux conditions de qualité et de fiabilité requises par le jury et répondre aux exigences du développement durable. Soulignons que les prix régionaux totalisent une enveloppe de 270.000 dollars. Les trois projets de la catégorie principale sélectionnés par le jury recevront un total de 175.000 dollars. Figurent également dans le lot, trois à six prix d’encouragement par région, d’une valeur totale de 60.000 dollars. Reste à signaler que le Maroc a été distingué par trois trophées régionaux de la Fondation Holcim à l’occasion de la 1re édition du concours Holcim Awards qui s’est tenue à Johannesburg en octobre 2005.

--------------------------------------------------------------------------------

Pourquoi Fès

Les responsables d’Holcim Maroc ont choisi de communiquer à Fès car cette ville abrite l’une de leurs unités les plus performantes. En effet, l’usine de Fès est doublement certifiée Iso 9001 version 2000 et Iso 14000, depuis 2002.
Ce dernier label assure que l’usine est en mesure d’éviter ou de gérer efficacement toute dérive par rapport à ses engagements environnementaux. Pour rappel, Holcim Maroc est filiale de Holcim Ltd, multinationale d’origine suisse.
Dans l’activité ciment, le groupe exploite trois cimenteries : l’usine d’Oujda a démarré en 1978, l’usine de Fès a été mise en service en 1993 et l’usine de Settat a été partiellement mise en service (broyage ciment) en 2006 (le four de cette usine démarrera en juin 2007), et un centre de broyage et d’expédition à Nador. Holcim Bétons est une société de production et de vente de béton prêt à l’emploi. Elle dispose de 9 centrales à béton réparties dans les régions du Maroc. Ses ventes ont atteint 355.000 m3 en 2006.
L’usine de Fès emploie directement 125 personnes (exploitation, commercial et administratif), et quelque 75 personnes en sous-traitance et prestations de services.

leconomiste.com


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière