Harcèlement managérial au travail



Le départ de tout salarié, qui quitte l'entreprise dans cette condition, est considéré comme un licenciement abusif.

Conseil du juriste

A lire les réflexions de chacun des antagonistes on serait tenté de donner raison à chacun d'entre eux, mais au vu de la loi, qui a tord et qui a raison ?
Le salarié, qui semble être performant, veut maintenir une certaine liberté dans l'exercice de sa fonction ce que ne partage pas sa nouvelle hiérarchie.
La hiérarchie de son côté parle de laisser-aller, d'absence de procédures et de laxisme général, situation qui la pousse à vouloir mettre un holà à ce désordre.

La mise en place d'un système de pointage est-elle légale ?

A l'origine, le système de pointage dans une entreprise est dicté par le besoin de recenser avec précision le temps de présence des salariés en vue de les rémunérer en conséquence.
Ce système, appliqué aux mensuels, est-il légal ?
Dans la mesure où l'entreprise veut instaurer un système de pointage destiné aux mensuels pour s'assurer que ces derniers s'acquittent de leurs obligations en termes de présence durant les heures contractuelles, rien ne s'y oppose.
Dans ce cas le directeur financier est dans son droit de mettre en place tout système de management lui permettant l'amélioration du respect des engagements mutuels, ceux de l'entreprise et ceux des salariés.
Nous nous trouvons, dans ces conditions, dans un style de management où le directeur financier n'a pas mis les formes qui s'imposent et où les salariés rejettent tout ce qui sort de la routine.

un nouvel arrivant se permette de tout chambouler les obligeant ainsi à se présenter à l'heure à leur travail et de ne partir qu'à la fin de l'horaire quotidien contractuel.Ce directeur financier a-t-il toujours mis les formes quand il décide de suivre à la trace son agent de recouvrement pour s'assurer que celui-ci se déplace réellement en clientèle ?
Bien sûr que non, la manière employée est discutable et risque d'être assimilée à du harcèlement si elle est pratiquée toujours sur la même personne, mais le harcèlement est la chose la plus difficile à prouver.

L'article 40 du code du travail liste quelques cas assimilables à des fautes graves de la part de l'employeur, comme par exemple : la pratique de toute forme de violence ou d'agression contre le salarié, le harcèlement sexuel, etc.
Suivre un salarié durant ses déplacements en clientèle et le lui faire savoir par des appels téléphoniques peut être assimilable à une sorte d'agression de la dignité individuelle, mais comment le prouver ? C'est le plus dur à réaliser. Si c'est le cas, on peut assimiler ce comportement à du harcèlement moral et tout salarié qui quitte l'entreprise dans ces conditions, son départ est considéré, toujours à travers l'article 40 du code du travail, comme un licenciement abusif lorsqu'il est établi que l'employeur a commis l'une des fautes énumérées dans cet article.
Revenons un peu au salarié, agent de recouvrement, celui-ci se plaint de perdre du temps par le fait qu'il doit se présenter au siège de la société pour pointer, ce qui lui fait perdre pratiquement deux heures sur les huit quotidiennes.
Il dit simplement qu'il ne peut voir le premier client que près d'une heure après l'horaire début de travail, matin comme l'après-midi.

Mais il ne dit pas s'il doit se présenter à midi et le soir pour pointer ses heures de départ. Si c'est le cas, il doit donc quitter le dernier client de chaque demi-journée au moins quarante cinq minutes avant la fin du travail pour pouvoir être à l'heure au siège de la société pour pointer.Il fait allusion au manque à gagner depuis l'instauration du système de pointage puisqu'il ne se réunit qu'avec deux clients par jour au lieu de dix à douze et que par conséquent les résultats habituels ne seront jamais atteints en deux fois moins de temps et par conséquent la prime de résultats habituellement versée ne le sera plus.Cette absence de prime est équivalente à une réduction de salaire pour un même nombre d'heures de travail, ce qui est en contradiction avec les lois en vigueur.
Solution : Ecrire à sa hiérarchie en mettant en copie son management 2ème niveau, c'est-à-dire le PDG.

Source: Bouchaïb SERHANI
Directeur Général & Consultant RH
Cabinet RH GESPER SERVICES
--------------------------------------------------------------------------------

Responsabilités du salarié

Je suis salarié au sein d'une importante société en qualité d'agent de recouvrement. Mon ancien patron, parti à la retraite depuis huit mois, fut remplacé par un jeune cadre issu de prestigieuses écoles étrangères. Depuis deux mois notre nouveau directeur a changé de cap pour se trouver pratiquement en conflit avec toute l'équipe, à l'exception de son assistante. J'ai demandé audience à mon nouveau directeur pour lui faire part du détail de ma fonction et de la façon dont elle est assurée jusqu'à présent à la satisfaction de tous. Il a rejeté ma suggestion et m'a humilié. Un jour, pendant que je roulais à destination d'un client, il m'appelle sur mon GSM en me disant de m'arrêter et de me retourner, ce que j'avais fait pour constater qu'il me suivait dans sa voiture et me faisait des signes de main comme quoi il me tient à l'œil.

Obligations DE L'EMPLOYEUR

Notre société, spécialisée dans le service, développe un chiffre d'affaires non négligeable pour un ratio par personne honorable. Après des études supérieures dans de grandes écoles françaises et américaines, je suis rentré au Maroc pour une activité liée au secteur bancaire. Depuis un peu plus d'un an, j'exerce le poste de directeur administratif et financier. Ce qui m'a frappé le plus c'est le laxisme de tout le monde, le personnel perd son temps entre les discussions, fumer des cigarettes et se déplacer régulièrement pour aller chercher un café. au niveau de la cafétéria mise à sa disposition. J'ai demandé au PDG une délégation de pouvoir me permettant de mettre un peu d'ordre dans ma direction, chose qui m'as été accordée me permettant d'assurer, sans conditions préalables, une gestion pour une amélioration permanente du chiffre d'affaires.



le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière