Grippe porcine H1N1 : Le Maroc fait son bilan de la pandémie



Selon les statistiques officielles, seulement 850.000 personnes se sont fait vacciner contre la pandémie alors que le ministère de tutelle aurait reçu 10 millions de doses.
Le H1N1 continue de faire des victimes. Après le mouvement de panique qui a secoué le monde entier, l'heure est maintenant au bilan. L'OMS (organisation mondiale de la Santé) est aujourd'hui sur la sellette. Les parlementaires dans plusieurs pays ont ainsi accusé l'organisation onusienne d'avoir surestimé la menace au grand bonheur des industries pharmaceutiques. De nombreux pays se sont ainsi retrouvés avec un surflux de vaccins.

Au Maroc, la riposte a été dès le départ bien organisée conformément aux consignes de l'OMS. Et c'est peut être le suivi des orientations de cette dernière qui a poussé les responsables marocains à mettre en place une stratégie surdimensionnée par rapport à la réalité.

Le ministère avait annoncé son intention de vacciner 60% de la population lorsque le virus avait atteint son apogée.

Mais juste après, des informations concernant l'innocuité des vaccins et son potentiel impact sur la santé faisaient le buzz sur Internet. Résultat, les centres de vaccination étaient vides et les gens ont très peu suivi l'appel des responsables pour se faire vacciner. C'est pratiquement ce même scénario qui s'est répété à plusieurs reprises à travers le monde. Le Maroc n'a pas dérogé à la règle. Aujourd'hui, le ministère de la Santé annonce qu'à peine 850.000 Marocains ont été vaccinés. Un résultat qui est donc bien loin du pourcentage annoncé initialement et qui s'élevait à 60% de la population totale du pays. Au début de l'année en cours, 450,000 personnes étaient déjà vaccinées alors que l'accès au vaccin était limité à la population vulnérable (diabétique, détenus…). Ceci voudrait dire que seulement 400.000 citoyens se sont fait vacciner dans les centres de vaccination depuis l'élargissement de la campagne pour toucher l'ensemble de la population. «Le vaccin est l'une des mesures efficaces pour prévenir la pandémie de la grippe A. C'est pour cette raison qu'il était essentiel d'adopter ce moyen préventif.

Le Maroc fut d'ailleurs l'un des premiers pays à recevoir des quantités de ce vaccin. Même si la campagne de vaccination n'a pas connu une grande demande en raison du traitement médiatique qui l'a accompagnée, environ 850.000 personnes ont été vaccinées», a affirmé Yasmina Baddou, ministre de la Santé devant les parlementaires. Et d'ajouter : «Les mesures et les dispositions prises ont permis de consolider les efforts du ministère de la Santé notamment à travers la modernisation des services des soins intensifs (56 MDH), l'équipement de 16 laboratoires régionaux (16 MDH), et l'acquisition d'ambulances

(16 MDH)». Concernant, le nombre des vaccins acquis et le montant de la transaction, très peu d'informations circulent actuellement. Selon une source non officielle, le Maroc aurait reçu 10 millions de doses pour la bagatelle de 100 millions
de dirhams.

Même si les informations n'ont été confirmées par aucun responsable, les faits semblent corroborer les chiffres avancés puisque le pays projetait de vacciner 60% de la population. L'origine des vaccins n'a pas été également divulguée mais ils proviendraient de deux laboratoires. Le premier est britannique alors que le deuxième est français. Pour rappel, les données épidémiologiques actuelles montrent que les niveaux d'infection aux virus sont au plus bas en Europe ainsi qu'en Afrique du Nord. Cependant, même si la grippe A fait désormais partie du passé dans l'hémisphère nord de la planète. Les pays de l'hémisphère Sud enregistrent toujours des cas de grippe.

Le virus est ainsi encore en circulation dans plusieurs pays L'Argentine à titre d'exemple avait lancé justement quelques semaines auparavant une campagne de vaccination. Selon un dernier bulletin de l'OMS, à la date du 18 avril courant, quelque 214 pays, départements ou communautés d'outre-mer, ont découvert des cas confirmés de grippe A qui a déjà provoqué la mort, selon le même bulletin, de 17.853 personnes à travers le monde. Quoi qu'il en soit, l'OMS semble être au centre d'une polémique dont les résultats pourraient altérer sa crédibilité. Des experts de l'organisation ont, pour leur part démenti toute influence de la part des laboratoires pharmaceutiques. Il faut dire également que la pression populaire a poussé les responsables à mettre en place des mesures pour dissiper les craintes des populations.

Les gouvernements ont donc cédé face à leurs peuples. L'on se rappelle de la réaction d'une large couche de la société marocaine au lendemain de l'annonce de l'ambassade de France au Maroc du début de la campagne de vaccination pour les ressortissants français établis au Royaume.

Repères
Mesures prises :


Création d'une unité de fabrication de bavette : 104.261.000 Dh
Acquisition de médicaments divers : 18 millions de Dh
Achat de matériel pour les laboratoires : 5.324.000 Dh.

Populations vaccinées à fin décembre 2009 :
Pèlerins : 39.000
Femmes enceinte : 16425
Professionnels de la Santé : 9131
Détenus : 50377
Militaires : 70000
Porteurs d'une maladie chronique : 265.000
Total : 450.00 personnes.


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière