Finance islamique : Les opérateurs sur les starting-blocks

L’intérêt pour l’activité en fort développement.
Banque participative ou produits alternatifs, que choisir?
L’établissement de crédit classique garde une longueur d’avance.



La volonté affichée du gouvernement de mettre en place la finance islamique attise les convoitises. L’intérêt n’émane pas seulement des banques ou des assurances, mais également des cabinets d’audit et de conseil. Certains proposent justement leur expertise en la matière pour réussir à mettre et instaurer la finance dite «participative». Dans ce sens, Fidaroc-Grant Thorton, cabinet d’audit en partenariat avec l’Islamic Financial Advisory & Assurance Services (IFAAS), cabinet de conseil en finance islamique, vient d’organiser un séminaire sous le thème du «guichet islamique au sein d'une banque ou d'une société d'assurances classique: quels défis et quelles solutions?». A travers cette manifestation, les deux cabinets partenaires ont tenté d’apporter plus d’éclaircissements sur les différents modèles d’implantation de la finance islamique dans la banque et l’assurance. Deux modèles s’affrontent: une banque islamique à part entière détenue majoritairement par des investisseurs nationaux, ce vers quoi semble évoluer le Maroc. D’ailleurs, le projet de refonte de la loi bancaire consacre cette notion de banques participatives. L’autre modèle qui existe déjà au Maroc depuis 2007 consiste en la commercialisation de produits alternatifs au sein de la banque classique.  A la différence de la banque conventionnelle, il est interdit pour une banque islamique d’acheter de l’argent sur le marché puisqu’elle ne peut recourir à aucun instrument financier basé sur l’intérêt. Cela s’applique aussi bien à la banque islamique pure qu’au niveau d’un établissement de crédit conventionnel qui propose des produits alternatifs. En revanche, tous les deux sont tenus de se conformer à la réglementation des banques. «Chose qui n’empêche pas qu’elle arrive à exercer son activité d’intermédiaire financier sans franchir les limites déterminées par son autre référentiel qu’est le droit musulman», note Boubker Ajdir, directeur de projets au sein de l’IFAAS. Et d’ajouter, «malgré son jeune âge (40 ans), l’industrie financière islamique continue de se développer et on voit émerger depuis plusieurs années des marchés et des solutions qui répondent aux besoins des banques islamiques, notamment sur les aspects relatifs à la gestion de la liquidité et des besoins de refinancement». Et il en est de même pour le monde de l’assurance.

A chaque modèle ses forces, ses faiblesses, mais surtout ses défis. Qu’il s’agisse de faire une économie d’échelle, de capitaliser sur son portefeuille clients, d’optimiser le time to market, l’institution conventionnelle a indéniablement une longueur d’avance sur l’institution qui démarre.

Au final, quel que soit le modèle choisi, ce sont les forces du marché qui l’emportent. Selon les spécialistes, la finance islamique a toujours connu une introduction douce et progressive. C’est la stratégie du pays qui l’adopte qui détermine son développement rapide, à l’image de la Malaisie, ou à l’inverse lent.

Activités
La banque participative se veut être un établissement polyvalent dont les activités sont diverses et variées. Il collecte des fonds du public, de personnes morales de droit privé ou de droit public et offre des services de gestion des fonds collectés. L’institution financière effectue également des opérations de financement de biens mobiliers, immobiliers, que ce soit pour les besoins des particuliers, des professionnels ou des Etats. A cela s’ajoutent les opérations d’investissement direct par la prise de part directe (ou indirecte) dans des sociétés en création ou en développement (le capital investissement).

L'economiste



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière