Fès : Véritable destination régionale pour l’offshoring.



Fès : Véritable destination régionale pour l’offshoring.
Avec l’inauguration officielle du Parc Fès Shore, Fès entre désormais de plain-pied dans le réseau des villes numériques. Ce projet qui s’inscrit dans la continuité du Plan Émergence devrait permettre d’élargir le bassin RH des métiers de l’offshoring, de créer un pôle de service clientèle international et ouvrir la région aux nouveaux métiers, porteurs de valeur ajoutée. «Cette ouverture est un véritable challenge parce que nous mettons pour la première fois sur le marché une offre offshoring régionale en dehors de l’axe Casablanca-Rabat. Nous évoluons certes dans un contexte de crise internationale qui s’est accentuée en cette année 2012 et certains pays partenaires reprennent leurs velléités protectionnistes.
Mais nous sommes confiants et déterminés à ériger la ville de Fès en une véritable destination régionale pour l’offshoring. Bien plus, Fès aura certainement sa place dans la carte mondiale de l’outsourcing», indique Abderrafie Hanouf, directeur général de MedZ Sourcing, lors de l’ouverture officielle le 20 juin en présence du wali de Fès-Boulemane, des élus, du président de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, des doyens des facultés et des acteurs économiques.
Il précise que la conjoncture sera difficile en 2012, mais les fondamentaux de l’offshoring sont bons. «Le véritable moteur de cette industrie est l’externalisation qui ne cesse de se confirmer à cause de l’optimisation continue de la gestion des processus pour une meilleure performance, le recentrage sur le cœur de métier par les entreprises et l’émergence de nouveaux concepts comme les services partagés, le cloud computing et la virtualisation», ajoute-t-il en insistant sur le fait que le marché européen qui pèse aujourd’hui 30 milliards d’euros devra être multiplié par 10 d’ici 2020, les métiers de la banque, de la finance et des assurances devront représenter près de 180 milliards d’euros, soit 15 fois le marché actuel, alors que le potentiel des télécoms et des services informatiques sur 10 ans est estimé à 30 milliards d’euros environ, soit six fois le marché actuel. De fait, il y a de belles parts de marché à prendre. Le wali de Fès-Boulemane, Mohamed Derdouri, a de son côté insisté dans son intervention sur la position stratégique de la ville de Fès bien desservie par le réseau autoroutier, ferroviaire et aérien, son histoire, sa notoriété internationale. Ce parc devrait par ailleurs tirer profit de la position stratégique du site situé à la périphérie urbaine de Fès, à 30 mn de Meknès et Ifrane, 120 mn de Rabat et à 2h30 de Paris avec 4 vols par jour ainsi que de la forte présence de grandes entreprises et filiales étrangères et d’un important vivier de ressources humaines.
Et ce, grâce à l’existence de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah qui compte près de 100 000 étudiants, l’Université de Moulay Smail de Meknès et l’Université d’Ifrane ainsi que 93 centres de recherches, 100 unités de formation, dont le site de l’OFPPT intégré situé au cœur même du parc Fès Shore. «Fès Shore optera pour une stratégie marketing indifférenciée par rapport à Casanearshore. Mais avec une dominance BPO vu les atouts de la région en ressources potentielles et qualifiées, à savoir l’existence de 20 % des effectifs en métiers offshore BPO sur le bassin Fès-Meknès, 15 % d’universitaires originaires de Fès et 24 % de la région…Tandis que le ratio national des filières non techniques (assimilable au BPO) est de 49 %, ce taux est de 70 % à Fès et de 60 % à Meknès», explique le management de MedZ Sourcing. Et de préciser que le parc sera positionné sur les nouveaux métiers à forte valeur ajoutée, tels les services clients, administration de processus, back-office.
Il cible les PME francophones sectorielles (niches hispanophones et germanophones dans un second temps): prescriptions, rapports notariaux, médicaux, transcription scientifique, comptabilité… Tout en se positionnant comme support Tier 2 city et Business Continuity Plan pour Casanearshore et Technopolis avec 15à 20 % sur le coût des RH», ajoute-t-on.   Le parc est doté de plateaux de bureaux prêts à l’emploi avec précâblage téléphonique et informatique en système de perches, climatisation…À cela s’ajoutent des parcs privés fermés et sécurisés, des services d’accompagnement, notamment la restauration interentreprise. Mieux, le parc est doté d’un business centre, d’un guichet unique, d’un support au recrutement, d’un  centre de sport ainsi que d’une boucle télécoms en fibre optique adossée à des partenaires internationaux. De quoi séduire les entreprises. 


le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière