Etre au chômage et garder le sourire, c’est possible



Difficile d’être au chômage et de garder le cap, de ne pas céder aux idées noires et à la dévalorisation. Difficile de passer ses journées à décortiquer, plein d’espoir, des offres d’emploi et de ne pas avoir le moral qui flanche, par instants. Difficile, oui, d’être au chômage.
Mais voici quelques moyens reconnus pour conserver la tête hors de l’eau …

Croire dans sa chance.

Certes, vu l’époque, il ne se passe pas une journée sans qu’on ne nous rappelle que la crise est partout, qu’il est plus complexe que jamais de trouver un emploi qui ne soit un siège éjectable etc. Pourtant, il ne faudrait pas que s’ajoute à la récession votre dépression : ôtez-vous de la tête l’idée que les recrutements ne se font plus qu’en interne et que seuls les réseaux peuvent vous sauver. C’est faux. Croire en sa chance, c’est demeurer attentif à ce qui se passe, c’est rester en alerte, vigilant et réactif. Regardez, démarchez, croyez ! La dynamique que vous décidez de créer agit en vous et autour de vous. Gardez le contact avec le marché, épluchez calmement les offres, lisez régulièrement la presse, tenez-vous informé. L’actualité de l’emploi, les secteurs qui demeurent dynamiques et embauchent doivent être votre principal centre d’intérêt.

Penser sa carrière.

C’est le moment parfait pour dessiner en pensée votre ligne directrice. Faire le point en vous et vous interroger quant aux plans de carrière qui vous satisferaient. C’est un exercice complexe et qui demande temps et honnêteté intellectuelle. N’hésitez pas à faire un bilan de compétences, si vous jugez cela nécessaire à votre élan. Cela vous aidera à mieux définir votre profil et à élaborer un projet professionnel clair, précis et viable. Vérifiez, en effet, que votre projet est en cohérence avec votre parcours auprès de votre entourage et de votre réseau. Mettez-vous en relation avec des personnes qui occupent le (les) poste (s) au(x)quel(s) vous pensez. Parlez-en avec eux afin de savoir si votre projet de carrière est recevable et crédible. Par ailleurs, si l’entreprenariat vous a, parfois, tenté, pourquoi ne pas y regarder de plus près ?

Etre heureux pour demeurer efficace.

En période de chômage, il n’est pas rare qu’on perde sa confiance en soi, voire même un peu (beaucoup) de l’estime que l’on se doit. Ne vous laissez pas aller à ces travers (bien compréhensibles, pourtant) ! Gardez-vous des instants de joie, de vrai plaisir. Ne vous coupez pas avec l’extérieur, vos amis, votre famille. Evitez à tout prix l’isolement et le repli. Le meilleur moyen de lutter contre le décrochage est de vous imposer des contraintes horaires. Continuez à aller à votre cours de zumba et de déjeuner le mardi avec votre cousine. Songez qu’en entretien, votre état mental se sent et que le recruteur choisira instinctivement la personne la plus équilibrée et bien dans sa peau, et cela même si ses compétences sont largement inférieures aux vôtres.


ReKrute.com


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière