Enquête Diorh : Les salaires augmenteront de 5% en 2011



L'ère de la mondialisation a changé le mode de gestion des ressources humaines. Le Maroc plus que ses pays voisins a vu l'émergence, depuis des années, de plusieurs techniques respectant les standards internationaux. La performance individuelle est la plus récompensée actuellement, ce qui se traduit par la prolifération de l'individualisation des salaires.

Cette tendance est confirmée par la 14e enquête sur la rémunération réalisée par le cabinet Diorh en collaboration avec le cabinet français Mercer. Selon l'étude, dont les résultats ont été dévoilés jeudi 21 octobre à Casablanca, les salaires devront augmenter de 5% en 2011, tous postes confondus. En 2010, concernant les postes de président et de DG, les rétributions ont évolué de 5% en 2010, précise l'enquête. Idem pour les ouvriers. Concernant les membres du comité de direction, les cadres et agents de maîtrise, les commerciaux (force de vente), les salaires ont augmenté de 6% en 2010. Concernant les cadres supérieurs, l'évolution a atteint +5,6%, tandis que pour les employés, elle est de 5,5%.
Sur la période 2005-2010, l'étude relève qu'au niveau des besoins en compétences, de nombreux profils sont très recherchés.

C'est le cas du responsable ''conformité'' dont le rôle est de garantir la conformité de l'organisation fonctionnelle et opérationnelle aux normes en vigueur dans le groupe et le pays d'activité. La rémunération annuelle pour ce type de poste s'élève à 450.412 DH en brut. Même engouement pour le job de responsable commercial sénior dont le rôle est de proposer, développer et mettre en œuvre la stratégie de vente à moyen terme pour son marché afin d'assurer l'atteinte des objectifs pour un salaire annuel atteignant 604.320 DH en brut. Quant aux responsables ''rémunération et avantages sociaux'', ils sont très recherchés. Leur rôle est de mettre en œuvre une politique de rémunération alignée sur la stratégie de l'entreprise et sa position cible sur le marché.

La rémunération annuelle pour ce type de cadres s'élève à 390.000 DH en brut.
Pour ce qui est du profil du juriste sénior, dont la mission est de veiller et mettre en œuvre diverses activités juridiques complexes et spécialisées, conformément aux normes établies dans la profession pour protéger la réputation et les intérêts de l'organisation et contribuer à leur conformité avec toutes les lois et réglementations en vigueur, le salaire annuel atteint 700.000 DH en brut.
Cette inflation des salaires pour les profils pointus se confirme davantage. «2010 est une année assez spéciale. Le premier semestre a été assez morose mais la seconde partie de l'année s'annonce meilleure, selon les professionnels.
A mon avis, les prévisions seront respectées», a annoncé Said Bellal, directeur général de Diorh Maroc.

C'est le mérite individuel qui est le plus récompensé. Selon l'enquête sur les salaires, la performance individuelle est citée par 94% des répondants en tant que facteur déterminant dans l'augmentation des salaires suivie par la performance de l'entreprise (64% des réponses), de la position du salaire dans les grilles (65%), l'inflation (59%), l'ancienneté du salarié hors législation (6%) et autres (14%). A noter que comparé aux résultats de l'enquête Diorh de 2000, la performance individuelle est passée de la 3e à la 1re place en 2010.

Pour ce qui est du facteur «reconnaissance de la performance», cette tendance confirme le changement de mode de gestion RH dans nos entreprises marocaines ou dans les filiales des grands groupes internationaux dont les bonnes pratiques ont tiré vers le haut la gestion RH.
Selon l'enquête Diorh, le ''turnover'' a sensiblement augmenté en 2010 s'établissant à 5% des effectifs des entreprises questionnées contre 3% en 2009 et 4% en 2008. Par contre, le budget ''formation des entreprises participantes'' a conservé la même tendance baissière enregistrée en 2009, soit 2% contre 3% en 2008. C'est dire que les entreprises ont moins investi dans la formation continue de leurs équipes durant ces deux dernières années, vu la crise (rationalisation des dépenses).

Concernant les jeunes diplômés issus des grandes écoles françaises, ils ont toujours le vent en poupe. «Il y a un très léger changement positif pour les cadres issus des Ecoles d'ingénieurs
nationales», précise Said Bellal. Ceci dit, ce sont toujours les lauréats issus des écoles européennes, surtout françaises, qui ont encore la cote. Outre la formation ou le diplôme, les entreprises sont plus attirées par les capacités personnelles (auto-gestion, autonomie…) des cadres ayant été formés à l'étranger et que ces derniers ont développées à travers leur vécu.

---------------------------------------------------------------------------------

«Plus les cadres sont compétents, plus ils ont le choix»
Avis de l'expert • Said Bellal, directeur général du cabinet Diorh.
Le Matin : Comment se situe le Maroc en matière de techniques de recrutement par rapport aux pays du Maghreb ?
Le Maroc a bien évolué en matière de techniques de recrutement contrairement à la Tunisie ou encore l'Algérie qui commencent à s'ouvrir sur l'international et dont l'économie est relativement fermée. Ce pays voisin connaît également une pénurie d'ingénieurs. En termes de méthodes de recrutement, il ne faut pas comparer le Royaume avec les pays du Maghreb car il les dépasse de loin mais plutôt avec les pays du Golfe dont les Emirats arabes unis. La dynamique du marché de l'emploi a poussé plusieurs cabinets nationaux et internationaux à se développer davantage et atteindre le niveau international sur certains créneaux.

Quelle est la tendance des recrutements ?

La mondialisation et la pénurie des compétences ont changé la donne. Aujourd'hui, le monde de l'entreprise s'est complètement métamorphosé. Dans les années 1990 à 2000, c'était facile de devenir entrepreneur car il fallait juste investir dans un projet sans se soucier du capital humain. Maintenant, avec la montée de la concurrence et l'existence d'une offre qui dépasse la demande, l'entrepreneur a changé de position. L'entreprise paye le prix fort pour s'entourer des bonnes compétences et forcément celui qui payera le plus est celui qui va avoir le bon profil.
Ceci engendre une inflation des salaires pour les profils rares. Donc, pour être leader sur le marché, il faut se doter d'une bonne politique RH, savoir retenir les talents et réussir une bonne gestion des compétences. Aussi, pour contourner cette pénurie de profils, l'entreprise doit former en interne ses collaborateurs à certaines nouvelles techniques.
Autre fait marquant: les Marocains prennent de plus en plus conscience de leurs compétences et plus ils sont compétents plus ils ont le choix.
A titre d'exemple, une entreprise vient de rater un bon recrutement à cause de la voiture de fonction uniquement, vu que la personne en question a exigé que cet avantage soit mentionné dans le contrat de travail, chose qu'a refusé l'employeur par crainte d'offenser les anciens collaborateurs.

Les Marocains sont-ils mobiles et qu'en est-il de la zapping génération ?

Globalement, les Marocains sont loyaux et peu mobiles. Concernant la nouvelle génération des cadres qui zappent plus facilement que leurs prédécesseurs, elle a compris que le zapping coûte plus cher. Reste que la tendance actuelle est à la recherche de stabilité tant qu'il fait bon vivre dans l'entreprise où ces cadres travaillent


Échantillon

Nombre d'entreprises participantes : 58

Médiane effectif : 156

Médiane CA: 360 millions de DH

Titulaires représentés : 15.840

Jobs couverts: 190

Secteurs représentés : produits de consommation (41%), de haute technologie (16%), non durables (excluant les produits de consommation) (11%), durables (11%), énergie (5%), services (5%), finance/banque (4%), autres (4%).

LE MATIN


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière