Energies renouvelables : Le Maroc est passé de la vision à l'opérationnalisation



Energies renouvelables : Le Maroc est passé de la vision à l'opérationnalisation
Le Maroc est passé en matière des énergies renouvelables de l'étape de "vision" à celle d'"opérationnalisation" et de concrétisation, a souligné, mardi à Casablanca, M. Fouad Douiri, ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement.

Les deux projets d'énergies éolienne (Projet Marocain d'Energie Eolienne ) et solaire (Projet Marocain intégré d'Energie Solaire), déjà lancés, devront permettre de faire passer la part des énergies renouvelables dans la puissance électrique installée totale à 42 pc à l'horizon 2020 contre 32 pc actuellement, a rappelé le ministre lors d'une table ronde organisée par la Chambre de Commerce Britannique au Maroc sur le thème "Stratégie énergétique et politique gouvernementale: quelle actualisation".

Il a relevé, à cet effet, que la réalisation du projet de l'énergie éolienne, visant une puissance installée totale de 2000 MW, se poursuit convenablement dans la mesure où l'ensemble des unités prévues sont déjà réalisées, engagées ou en cours de lancement.

Le projet de l'énergie solaire, devant aussi mobiliser une puissance installée de 2000 MW, suscite l'intérêt des développeurs de renommée internationale et des institutions financières internationales, a ajouté M. Douiri.

Ces plans ambitieux permettront de maîtriser l'utilisation des technologies prometteuses de valorisation des ressources énergétiques renouvelables et d'être à l'avant-garde de la lutte contre le changement climatique, a-t-il estimé.

L'efficacité énergétique représente également un projet de transformation à long terme de la façon de concevoir le développement et d'agir à tous les niveaux de notre société, a-t-il affirmé, soulignant que le défi étant de placer cette efficacité dans le quotidien des entreprises, des acteurs et des citoyens.

Le Maroc offre des opportunités prometteuses aux acteurs britanniques désirant investir dans le domaine de l'énergie, a soutenu, de son côté, l'ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc, Timothy Morris, soulignant la disposition de son pays, qui dispose d'une expertise et d'un savoir-faire, d'accompagner les divers chantiers ouverts dans le Royaume, notamment dans le domaine des énergies renouvelables.

La demande énergétique croissante et l'ouverture du marché doivent être accompagnées par une campagne de communication auprès des entreprises anglaises

pour les encourager à venir s'installer au Maroc, a-t-il fait savoir.

Les autres interventions ont porté sur la relation entre économie d'énergie et efficacité énergétique, la conciliation entre rationalisation, économie et accessibilité de l'énergie et les moyens à mettre en oeuvre pour financer les projets en énergies renouvelables.


map


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière