En dépit de l'internet, le marché des imprimantes, copieurs et fax continue de croître : 31% en un an



Le volume augmente, mais la valeur est en baisse constante. Les distributeurs se rattrapent sur le consommable. Le marché est porté par les professionnels qui constituent 90% du marché.
Dans un monde où le numérique gagne du terrain chaque jour, on pensait le papier passé de mode. Et pourtant, au vu de la belle croissance des ventes de périphériques au Maroc, il faut croire qu’imprimer, faxer et photocopier fait toujours partie de nos gestes quotidiens, du moins dans le cadre professionnel. Ainsi, le cabinet d’études International data corporation (IDC) annonce-t-il que 165 000 périphériques ont été vendus au titre des 9 premiers mois de l’année 2010 contre 126 000 unités durant la même période de 2009, soit une forte augmentation de 31% des ventes. Les imprimantes à fonction unique constituent 62% du volume. Les 38% restants portent sur les périphériques multifonctionnels, catégorie dans laquelle on retrouve les imprimantes multifonctions, les fax et les copieurs. La part des périphériques multifonctions est cependant amenée à augmenter dans le sillage de la demande croissante des professionnels pour ce type de produits.

Demande en hausse sur les imprimantes à grande vitesse

Du point de vue technique, 40% des périphériques vendus ont été des imprimantes mono laser. Selon IDC, cela illustre «le caractère professionnel de la demande pour les équipements périphériques au Maroc et une certaine maturité du marché». Quant aux imprimantes à jet d’encre multifonctionnelles, elles ont tout de même représenté 26% du marché total, soit 42900 unités. Cette gamme est portée par la demande des projets d’équipement dédiés à l’éducation et aux offres packagées des distributeurs. Selon la même source, 87% des imprimantes à jet d’encre sont commercialisés à moins de 850 DH. On retrouve également une demande accrue pour des périphériques plus performants et à plus grande vitesse d’impression. Ainsi, 30% des imprimantes vendues atteignent 31 à 44 pages par minute (ppm). 40% ne dépassent pas 20 ppm.

Le chiffre d’affaires du segment n’est pas communiqué, mais selon Noureddine Anacleto, Dg de Disway, «la valeur des ventes des périphériques baisse sur tous les produits parce que les prix moyens ont chuté. Seuls les consommables, dont la part dans les ventes augmente, permettent aux constructeurs de rester dans le vert». Et de poursuivre que «les jeunes n’impriment plus ; ils ont aujourd’hui le réflexe de lire le document directement sur l’écran». Ce qui explique que les entreprises, y compris les PME, représentent 90% des clients ayant acquis un équipement périphérique à fin septembre 2010. Le grand public ne représente quant à lui que 10% de cette clientèle à la même date. Un écart qui ne cesse par ailleurs de se creuser.

La vie eco


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière