E-payment : Les mesures à prendre au Maroc



E-payment : Les mesures à prendre au Maroc
LE MATIN : En termes de e-payment, comment le Maroc se positionne-t-il par rapport aux pays de la région ?
MOHAMED TOUHAMI EL OUAZZANI :
Depuis quelques années, la monétique a fait des pas de géant en matière d'innovation. L'avènement, à travers le monde, de la banque mobile et la croissance du e-commerce en représentent deux des éléments les plus importants.
Le Maroc ne fait pas exception à la règle. La connectivité accrue et l'utilisation croissante d'Internet contribuent au maintien de cette tendance. Le e-commerce au Maroc ne cesse de gagner du terrain en raison de l'amélioration des infrastructures Internet. Selon des statistiques récentes, publiées sur le site Internet worldstats.com, le taux de pénétration d'Internet au Maroc a atteint plus de 41% de la population totale, au 31 mars 2011.
L'intégration du e-commerce dans l'économie nationale, particulièrement à travers le secteur du tourisme, constitue un moyen important dans le développement des transactions sur Internet au Maroc.
Selon l'Euromonitor international, l'accès croissant à l' Internet, pour les consommateurs marocains, a permis d'augmenter le nombre de ventes en ligne pour le voyage et le tourisme. Les transactions en ligne représentent 11% de la valeur des ventes au détail dans l'hébergement touristique et la location de voitures en 2009.
Les touristes entrants, habitués à réserver en ligne, ont boosté les transactions à travers Internet dans ces catégories. Le transport et le voyage reflètent une image plus précise, avec des transactions en ligne représentant respectivement 5% et 9% de la valeur des ventes au détail.
Ainsi, d'une part, ce service contribue à l'élargissement de leur marché, au-delà des frontières. D'autre part, les titulaires des cartes de paiement Visa peuvent bénéficier de la sécurité, la commodité et la vitesse des achats en ligne et profiter d'un plus large éventail d'offres et de rabais commerciaux.
Le paiement en ligne via cartes bancaires, auprès des sites marchands affiliés au Centre monétique interbancaire (CMI), a progressé de 78,9% en passant de 206,7 MDH, durant la période des 9 premiers mois 2010 à 369,6 MDH durant la même période en 2011. Le nombre de transactions e-commerce est passé de 198 mille à 461 mille opérations.

Quelles sont les mesures prises par Visa pour le développement du e-payement au Maroc ?
Avec une solide infrastructure de paiement électronique mise en place au Maroc, Visa, en collaboration avec les institutions financières, peut étendre le réseau d'acceptation des cartes pour rendre plus facile, aux consommateurs marocains et les touristes, de payer les produits et les services. Par ailleurs, avec l'aide du e-commerce, les touristes peuvent aussi réserver leurs vacances en ligne et profiter d'un coût réduit et d'une meilleure offre.
En fait, une nouvelle réglementation de l'Office des changes autorise tous les citoyens marocains à effectuer des transactions internationales annuelles sur Internet d'une valeur de 10 000 dirhams, sur simple présentation d'une carte d'identité à la banque émettrice. Cette initiative est soutenue par la carte Internet Visa ou «e-carte» en collaboration avec les banques locales. Cette prestation va contribuer au développement de l'industrie du voyage et du tourisme pour les Marocains se rendant à l'étranger et appuyer les efforts du gouvernement pour le développement du e-commerce.
D'autres initiatives, telles que les actions liées à l'éducation financière, la création de site web my money skils, contribueront à l'amélioration des connaissances et à la sensibilisation des porteurs de cartes Visa quant à l'utilité et les bénéfices liés au paiement électronique.

Quelles sont les grandes lignes dégagées par la récente étude Visa ?
Visa a entrepris cette enquête en vue d'identifier les habitudes liées à la carte de paiement au Maroc et d'examiner les perceptions, réelles ou fausses, concernant l'utilisation de la carte de paiement. L'enquête a révélé que le manque d'utilisation des cartes de paiement, au Maroc, est dû à plusieurs facteurs dont le manque d'éducation financière, le manque de points de vente ou de lieux où la monnaie numérique est acceptée, un taux de bancarisation à développer et la peur liée à l'utilisation.
En dépit de ces obstacles, les personnes sondées continuent à se servir régulièrement de leurs cartes et 89% les utilisent 4 à 6 fois par semaine, tant pour les achats directs (26%) que pour les retraits d'argent liquide (74%).
La majorité des personnes interrogées (68%) citent la commodité comme principal avantage de l'utilisation de leurs cartes de paiement par rapport aux espèces. Tirant profit des avantages liés à leurs cartes de paiement, les personnes sondées ont également évoqué les situations où leurs cartes de paiement étaient particulièrement utiles : les situations d'urgences en général (81%) et les urgences durant les voyages (13%).

Chez Visa, les commentaires que nous recevons des titulaires individuels de cartes sont essentiels pour notre entreprise et contribuent à orienter des solutions novatrices visant à développer des relations mutuellement bénéfiques avec toutes les parties prenantes. Les résultats de l'enquête montrent clairement que l'acceptation est le principal facilitateur de la croissance de la monnaie numérique au Maroc. En tant que leader du marché, Visa continuera à collaborer avec les intervenants du secteur pour encourager l'acceptation et l'utilisation des cartes de paiement et donner à leurs titulaires la possibilité de les utiliser à leur guise. Les objectifs de Visa destinés à accroître l'acceptation ciblent, notamment, les infrastructures d'acceptation des cartes et un développement plus approfondi des points de vente.

Trois domaines ont déjà été ciblés par Visa dans le cadre de ces efforts: travailler avec les entreprises pour accroître le nombre de points de vente au Maroc, renforcer les infrastructures des points de vente et leur disponibilité en s'assurant de leur bon fonctionnement et établir des partenariats stratégiques avec les émetteurs de cartes et les commerçants dans l'intérêt général de toutes les parties prenantes.



le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière