Connaissez vous le marketing olfactif ?



Le marketing olfactif fait partie des cinq piliers du marketing sensoriel.
Une odeur de pain pétri au four en passant devant votre boulangerie préférée le matin, de frites à l’entrée du Mc Donald’s, tous ces parfums qui émoustillent vos narines ne vous incitent t-ils pas à vous arrêter à la boulangerie pour vous offrir un pain au chocolat ou à entrer dans le premier fast-food qui se présente sur votre chemin ? Rassurez-vous, il est dans la nature de l’homme d’être sensible aux différentes odeurs. D’ailleurs, l’homme a la capacité de distinguer près de 4000 parfums différents et ce, dès l’enfance : le jeune enfant distingue les odeurs avant même d’être en mesure de percevoir les couleurs, les bruits et autres sons et textures. Autant dire que les facteurs olfactifs ont un rôle majeur et sont omniprésents dans notre quotidien.

C’est dans cette optique que les experts et les marqueteurs ont entrepris d’exploiter l’odorat pour différencier et mettre en avant les divers produits ou points de vente : le marketing olfactif était né.

Le marketing olfactif est incontournable pour un point de vente. Il va sans dire que si un magasin laisse au consommateur une odeur désagréable, il n’y reviendra sûrement pas. Au contraire, si le parfum diffusé sensibilise le consommateur de manière positive, il aura tendance à rester plus longtemps et à apprécier davantage les produits qui y sont vendus.

C’est pourquoi, les distributeurs ont commencé à exploiter le filon du marketing olfactif et intègrent de plus en plus dans leurs concepts de magasins, une dimension faisant appel à l’odorat. On peut citer l’exemple de l’enseigne E.Leclerc qui diffuse de l’air iodé dans son rayon « Poissonnerie » pour rappeler l’air du large et des parfums de produits de saison au niveau des « Fruits et Légumes ». En ce qui concerne les magasins de l’enseigne "Galeries Lafayette", on a plutôt choisi de diffuser une senteur servant de « rampe olfactive » pour guider les clients à travers le magasin. Autre exemple : « Nature et Découvertes » a basé son concept de magasin sur les fondements du marketing sensoriel et intègre les facteurs olfactifs comme véritable outil d’incitation à la flânerie ou à l’achat : on diffusera ainsi une senteur de bougies parfumées, d’encens ou de thé afin de rendre agréable la visite d’un client.

L’odorat est ainsi sollicité en permanence.

D’autre part, l’odeur est inconditionnelle des produits en eux-mêmes : dernièrement une entreprise spécialisée dans la production et la commercialisation du whisky a élaboré un « packaging olfactif », à savoir que la bouteille a été conçue de mesure à permettre aux consommateurs de sentir et appréhender le produit sans avoir à le goûter.

Ainsi, l’odorat du consommateur fait aujourd’hui l’objet d’expertises complexes afin de détecter les parfums et fragrances de demain qui favoriseront l’acte d’achat.

Netpme.fr


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière