Conjoncture économique : La demande étrangère marquerait le pas



Conjoncture économique : La demande étrangère marquerait le pas
Les perspectives d'évolution de l'activité économique s'annoncent fort contrastées. Moins vigoureux que prévu, le redressement du cycle des affaires pour le restant de l'année s'avérerait assez incertain compte tenu des particularités de la conjoncture économique au plan interne mais aussi de la persistance des facteurs de risques liés au contexte externe. Certains grands moteurs de l'activité économique commenceraient par s'essouffler. C'est en tous les cas ce qui ressort des dernières indications livrées en fin de semaine par Bank Al-Maghrib. Imperceptible au niveau de l'évolution du PIB global et non agricole, l'impact de la dégradation de la conjoncture chez les principaux partenaires européens est visible à l'analyse des évolutions sectorielles qui dénote du ralentissement, voire de la baisse dans certains cas, pour les activités les plus sensibles aux variations de la demande extérieure.

Des bémols sont aussi à signaler du côté des activités primaires. Selon la Banque centrale, les indicateurs disponibles font état de certaines incertitudes quant à la performance du secteur agricole en 2012. Toutefois, le démarrage de la campagne céréalière s'est réalisé dans des conditions climatiques assez favorables. En particulier, la bonne répartition géographique des importantes précipitations du mois d'octobre avait encouragé les semis précoces, élément déterminant du niveau des rendements, tout en favorisant une augmentation de 28 % des superficies labourées. Dans ces conditions, la probabilité de réalisation d'une « bonne » campagne agricole est importante, mais demeure néanmoins conditionnée par la nature de conditions climatiques des prochaines semaines. L'accélération de la croissance des activités non agricoles recouvre, au niveau du secteur secondaire, une contraction de 1,8 % de la valeur ajoutée des activités minières, un ralentissement de la croissance des industries de transformation de 2,3 % à 1,9 % et une nouvelle accélération à 7,1 % de la croissance du BTP, secteur globalement lié à la dynamique de la demande intérieure. Concernant les activités tertiaires, à l'exception de la branche «hôtels et restaurants» dont la valeur ajoutée a accusé un nouveau repli de 2,6 %, après celui de 3,8 % observé un trimestre auparavant, la valeur ajoutée de l'ensemble des activités tertiaires a été orientée à la hausse, avec notamment une croissance de 19 % de la branche des postes et télécommunication, la plus rapide durant les dix dernières années, de 8,1 % pour celle de l'administration publique générale et sécurité sociale et de 5,1 % pour les activités financières et assurances.

Cela dit, certains clignotants laissent indiquer une poursuite du dynamisme des activités orientées vers la demande intérieure, ainsi que de celles minières, tirée par la performance à l'export du phosphate et dérivés. En revanche côté demande externe, l'atonie bat son plein. Les conditions économiques et financières chez les principaux pays partenaires du Maroc se transmettent graduellement aux indicateurs de la balance des paiements, bien que ces derniers continuent d'afficher, dans l'ensemble, une certaine résilience. Au terme des onze premiers mois de l'année 2011, le déficit commercial s'est chiffré à 167,3 MMDH, soit une aggravation de 24,7 % par rapport à la même période de l'année précédente, contre une légère amélioration de 1 % un an auparavant. Cette évolution est liée à la hausse de 53,4 MMDH des importations, rythme plus rapide que celui de 15,1 %(20,3 MMDH), des exportations. Le taux de couverture s'est ainsi situé à 48 %, contre 50 % à fin novembre 2010.

De leur côté, les recettes au titre des voyages, chiffrées à près de 54,6 milliards de dirhams à fin novembre 2011, se sont améliorées de 4,6 %, contre une hausse de 5,4 % à fin octobre. Pour leur part, les transferts des Marocains résidant à l'étranger, estimés à 53,7 MMDH ont augmenté de 8,2 % par rapport à la même période de 2010, contre une progression de 8,9 % enregistrée au terme des dix premiers mois de l'année. Dans le même temps, les investissements et prêts privés étrangers ont enregistré 22 MMDH en termes de recettes, en diminution de 13,9 % par rapport à fin novembre 2010, et des dépenses limitées à 7,1 MMDH, au lieu de 23,4 MMDH durant la même période de l'année précédente. Dans ces conditions, les investissements et prêts privés étrangers ont enregistré une entrée nette de 14,9 MMDH, contre celle de 2,1 MMDH à fin novembre 2010.

Changes et arbitrages
Sur le marché des changes national, le dirham a enregistré en décembre 2011 une appréciation mensuelle de 0,49 % en moyenne par rapport à l'euro. En revanche, il s'est déprécié de 2,23 % face au dollar américain, de 1,79 % contre le yen japonais et de 1,20 % vis-à-vis de la livre sterling. En glissement annuel, la monnaie nationale s'est inscrite, en moyenne, en hausse de 0,07 % à l'égard de l'euro. En revanche, elle s'est dépréciée de 0,33 % par rapport au dollar, de 0,54 % contre la livre sterling et de 6,82 % face au yen japonais. Pour l'ensemble de l'année 2011, la monnaie nationale s'est dépréciée de 0,85 % par rapport à l'euro et s'est appréciée de 4,17 % vis à-vis du dollar américain. En novembre 2011, le volume moyen des opérations d'achat et de vente de devises contre dirhams, au niveau du compartiment interbancaire, a marqué une baisse de 2,8 % par rapport à la même période de l'année 2010, s'établissant ainsi à 10,2 MMDH. Pour sa part, le volume moyen des ventes de devises par Bank Al-Maghrib aux banques a enregistré une augmentation, passant de près 2 MMDH à 4,5 MMDH. S'agissant des opérations d'arbitrage, réalisées par les banques avec leurs correspondants étrangers, elles se sont élevées à 155,2 MMDH en moyenne, au lieu de 113,4 MMDH une année auparavant.

le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière