Conduites d’eau : Une nouvelle technologie sur le marché



Conduites d’eau : Une nouvelle technologie sur le marché
Révolu, le temps des conduites d’eau en béton? Certainement. Peu à peu, le polyester renforcé à la fibre de verre (PRV) remplace les anciennes installations. Cette technologie, inventée aux Etats-Unis, fait ses premiers pas au Maroc, importée par Amitech Maroc.
Un grand projet est actuellement en cours de réalisation à Sebt El Guerdane et consiste en l’adduction de l’eau à partir du barrage d’Aoulouz vers le périmètre El Guerdane, dans la province de Taroudant. Le maître d’œuvre est chargé d’installer 190 km d’adducteurs, dont le diamètre varie entre 400 mm et 1.300 mm. Montant du contrat: 360 millions de DH. Outre ce projet, Amitech Maroc compte aussi parmi ses clients, la Ramsa (Régie autonome multiservice d’Agadir) et la Radema (Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Marrakech). Mais l’entreprise lorgne aussi du côté de l’Office national de l’eau potable (ONEP) et l’Office chérifien des phosphates (OCP). Elle a d’ailleurs été sélectionnée suite à l’appel d’offres lancé par le groupe phosphatier pour la construction du pipeline entre Khouribga et Jorf Lasfar. Si elle décroche le marché, Amitech Maroc se chargera de poser 90 km de conduites d’eau, d’un diamètre variant entre 1.200 et 1.500 mm.
Créée en 2006, en partenariat avec Nareva Holding, filiale du groupe ONA, et le groupe saoudien Amiantit (leader mondial des systèmes de canalisations et d’accessoires en PRV), l’entreprise est dotée d’un capital de 72 millions de DH. Elle représente un investissement de 221 millions de DH et a permis la création de 100 postes d’emploi direct. Pour l’année 2008, le chiffre d’affaires de l’entreprise s’est établi à 280 millions de DH.
L’unité industrielle d’Amitech Maroc s’étend sur une superficie de 64.613 m2, située au sein du parc Sopino, à Casablanca, pour une capacité de production de 220 km par an. Le site est équipé d’outils de production à la pointe de la technologie. Outre les machines de fabrication des conduites, l’usine comprend également des équipements pour la réalisation de tests hydrauliques des canalisations, et un laboratoire pour les tests chimiques et mécaniques... La production est à 100% d’origine marocaine.
«Le PRV offre une bonne résistance à la corrosion et annihile le risque de fuite. C’est une solution avantageuse permettant un meilleur accès et une meilleure répartition de l’eau potable», explique Hicham Sekkat, directeur marketing et commercial. Le PRV est en effet adapté pour le transport de l’eau potable, l’assainissement, l’irrigation, les déchets industriels et chimiques... D’une longueur pouvant atteindre les 21 m et pouvant supporter une pression allant jusqu’à 32 bars, la conduite en PRV se caractérise également par une facilité de pose, réduisant ainsi considérablement la durée des chantiers. Question coût, le PRV est plus compétitif tant au niveau de la pose que de la facture hydraulique.

l'économiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière