Commerce extérieur : Un programme «Audit à l’export» pour faciliter le business à l’international



Commerce extérieur : Un programme «Audit à l’export» pour faciliter le business à l’international
Un nouveau programme est mis en place pour soutenir les entreprises exportatrices.
Objectif : les aider à améliorer leurs systèmes à l’export à travers un diagnostic des capacités.
Si le Maroc n’exporte pas assez, c’est surtout parce qu’une bonne partie de ses entreprises manquent de capacités d’opérer loin de leurs bases pour conquérir des marchés lointains. Les raisons sont diverses, allant du manque d’atouts préalables à l’acte d’exporter (telle que la compétitivité par exemple) aux petits «détails» qui comptent tout de même, comme le manque d’informations sur les marchés à cibler.
Pour pallier ces faiblesses au niveau des entreprises exportatrices et les aider à les surpasser, un programme qui ne manque pas d’intérêt vient d’être lancé par le département du Commerce extérieur, en partenariat avec le ministère de l’Économie et des Finances, la CGEM et Maroc Export. Labellisé «Audit à l’export», le programme vise à soutenir les entreprises exportatrices dans l’amélioration de leurs systèmes à l’export à travers un diagnostic de leurs capacités. Concrètement, explique-t-on auprès dudit département, le programme consiste en l’étude permanente ou intermittente de la capacité de l’entreprise à exporter durablement sur les marchés étrangers, en identifiant ses aptitudes à l’export et ses dysfonctionnements. Objectif central : aboutir à un plan d’action et un dispositif d’accompagnement à l’export qui proposera «des solutions efficaces et rentables à des besoins définis en utilisant les habiletés managériales».
Globalement, les concepteurs de ce programme lui assignent plusieurs objectifs. Il s’agit en premier lieu d’assurer un meilleur renforcement des capacités à l’export pour «aider les entreprises à prendre conscience de leurs forces à l’exportation et les encourager à exporter indifféremment à leur taille ou leur secteur économique». «Audit à L’export» a également pour but d’aider les entreprises à améliorer leur stratégie de vente et cibler de nouveaux marchés.
De même, ce programme se propose d’accompagner les entreprises au niveau du management et du marketing.
Ainsi, les bénéficiaires de «Audit à l’export» seront soutenus pour la mise en place de nouvelles stratégies managériales à travers le diagnostic des systèmes de gestion et la définition des anomalies. Cette partie de l’audit, précise-t-on, vise surtout l’amélioration de la capacité à planifier, le cadrage et la gestion des ressources humaines, la gestion de crise, ainsi que la capacité de conduire un projet dans ses différentes phases.

Optimiser le marketing

Sur le plan du marketing, on cherche une meilleure utilisation des outils disponibles à cet effet. «Au niveau international, la mise en œuvre des principales décisions marketing est plus difficile en raison de la complexité du contexte, chaque marché devant être traité différemment», note le département du Commerce extérieur. À ce sujet, cette initiative a pour but d’«optimiser l’utilisation des outils marketing et mettre au point les bonnes stratégies, adaptées au secteur de l’entreprise et adéquates à son marché cible».
Mais au-delà de ces aspects touchant directement les entreprises, le programme a une portée générale. En fait, souligne ledit département, promouvoir le produit marocain est l’une des motivations majeures du programme. «Améliorer les exportations en aidant les entreprises exportatrices à développer leurs structures s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de développement des exportations», signale-t-on.
In fine, conclut-on, le but est de favoriser une meilleure croissance économique, le secteur de l’export jouant un rôle majeur dans l’amélioration de la situation économique du pays.

Une cartographie de l’offre exportable
Parallèlement à cet accompagnement des entreprises exportatrices, le département du Commerce extérieur diligente une étude qui devrait lui permettre d’affiner ses données sur l’offre exportable. Concrètement, cette étude servira à «élaborer une cartographie de la taille de l’offre exportable du Maroc, par région et par secteur». Objectif : disposer d’un outil fiable d’aide à la décision en matière de développement de l’exportation au niveau national et régional. Cet outil favorisera également la définition des besoins des entreprises marocaines exportatrices et potentiellement exportatrices, en vue d’un meilleur ciblage des bénéficiaires des mesures d’accompagnement à l’exportation.
Repères
  • Des actions spécifiques de promotion toucheront cette année particulièrement les secteurs de l’automobile, l’IT et l’offshoring, l’électrique, l’agroalimentaire et les produits de la mer, le textile et le cuir ainsi que la pharmacie.
  • On prévoit aussi la poursuite de l’identification et du développement de l’offre exportable régionale par l’élaboration et la mise en œuvre de plans d’action spécifiques à chaque région.
Le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière