Commerce électronique : Coup de pouce au e-business



Commerce électronique : Coup de pouce au e-business
Le salon E-commerce Expo, qui aura lieu le jeudi 3 novembre prochain à Casablanca, réunira plus de 60 experts en e-commerce et e-marketing.

Le commerce électronique avance très vite, mais avec un volume encore dérisoire. En fait, les transactions effectuées auprès des e-marchands, via le paiement par carte bancaire, ont certes progressé de 43% au deuxième trimestre 2011, par rapport au trimestre précédent. Toutefois, leur montant s'élève à peine à 136 millions de DH. Et pour cause. Les Marocains ne font pas encore confiance à ce mode de commerce pour des motifs de sécurité, surtout qu'il n'a pas encore été verrouillé juridiquement. De même, le e-commerce souffre du manque de manifestations qui pourraient le promouvoir et faire dissiper, ou au moins relativiser, les craintes qui l'entourent.

Le salon qui aura lieu à Casablanca au mois de novembre pourrait bien jouer ce rôle. Il s'agit de la première édition du salon E-commerce Expo qui aura lieu le jeudi 3 novembre prochain au Palais des Ambassadeurs de Casablanca sur la route d'El Jadida. Organisé par Expert Events, cet événement s'adresse aux chefs d'entreprises, e-commerçants, porteurs de projets, webmasters, responsables marketing, responsables IT...
Selon les organisateurs, cette première édition, qui se tient sur une superficie de 3 100 m², réunira plus de 60 experts en e-commerce et e-marketing et permettra de découvrir les innovations en matière de e-commerce, de gestion de contenu, de e-marketing, de business Intelligence, Iphone/Ipad, etc.

Ce salon fera la part belle aux solutions open source (logiciels qui bénéficient de la possibilité de libre redistribution, d'accès au code source et aux travaux dérivés). Ce marché connaît une croissance régulière de plus de 25 % par an sur les 3 dernières années, puisque, d'après les spécialistes, les plateformes open source deviennent stratégiques pour les organisations. Selon les organisateurs, des éditeurs internationaux seront présents en exclusivité et pour la première fois au Maroc pour présenter leurs plateformes et nouveautés : Magento, Prestashop, Ez Publish, Typo 3, Open ERP, Informations Pratiques.

Le salon devrait être très animé, puisque l'on prévoit neuf conférences thématiques, avec des témoignages de spécialistes des métiers du e-commerce et de leurs solutions innovantes, une conférence de clôture qui sera animée par Moustafa Belkhayate, champion du monde de la bourse du futur sur le business Intelligence et le e-commerce.

De plus, on a programmé des démonstrations. Pour les rendez-vous, ils seront pris on-line, ce qui permet aux visiteurs de planifier avant le salon des rendez-vous avec les exposants depuis le site Internet du salon. E-commerce Expo donnera également lieu à l'organisation du concours E-Commerce Awards, pour primer les innovations de l'année dans le domaine du e-commerce, «en identifiant des acteurs susceptibles d'apporter au marché des réponses efficaces».

Au demeurant, il semble que le développement du commerce électronique n'est pas pour demain. En fait, d'après la dernière enquête de l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) sur l'évolution des indicateurs des TIC en 2010, les entreprises ont très peu recours au commerce en ligne. En effet, 17% des entreprises connectées à Internet achètent ou effectuent des commandes via Internet, 11% vendent leur produit ou leur service en ligne. Ce qui n'empêche pas les auteurs de l'enquête d'avancer que le e-commerce est en train de se développer au Maroc, se basant sur l'évolution constatée cette année.
Cette tendance se confirme, soutiennent-ils, par les intentions de pratiquer le commerce en ligne déclarées par les entreprises, puisque 26% des entreprises connectées à Internet prévoient d'effectuer des achats dans les 12 mois à venir.

Freins à l'usage du e-commerce

Selon l'ANRT, 56% des entreprises déclarent que le principal frein à l'usage du commerce électronique est le manque d'adaptation de leurs produits à la vente en ligne. Selon 23% des entreprises ne pratiquant pas la vente en ligne, le marché ne serait pas prêt à accepter ce type de services. Autres données avancées par l'ANRT, les entreprises consacrent 8% de leur budget à l'investissement dans les TIC. Les services financiers et les services commerciaux consacrent respectivement 12% et 14% de leur budget aux TIC, contre respectivement 3% et 5% pour les secteurs de l'Industrie et du BTP. 4% du budget formation concerne la formation des employés aux TIC.

L'entreprise et le Web
• Les entreprises ont de plus en plus recours à l'Internet, puisque 91% d'entre elles sont connectées au Web. Le BTP est le secteur le moins bien équipé (86%), selon les auteurs de cette enquête.
• Près de 9 entreprises sur 10 utilisent Internet pour la recherche des informations commerciales ou officielles et pour la messagerie électronique et plus de 75% des entreprises entretiennent des relations avec les organismes gouvernementaux via le Net.
• Du reste, on note que 48% des entreprises connectées ont un site web, 91% de celles-ci possèdent un nom de domaine propre.

Le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière