Comment favoriser les outils de développement RH



Coaching, management participatif, GPEC… les DRH ont l'embarras du choix
Les directeurs et responsables RH ont du pain sur la planche. Après avoir basculé vers une vraie politique RH au lieu de la gestion de la paie uniquement, ces responsables sont confrontés à d'autres défis, notamment la recherche et la mise en place d'outils de développement RH efficaces. Et pour cause, ces instruments serviront à améliorer la compétitivité de l'entreprise en s'assurant de l'adhésion des équipes aux projets de l'entreprise.

L'enjeu est de taille et malheureusement une bonne partie de DRH ou de responsables RH n'arrivent pas atteindre ce niveau de perfectionnement.
Maintenant plus que jamais, après la sortie de crise et le début d'une reprise timide, ils sont obligés de s'atteler à la mise en place d'outils de développement RH (plan de formation, outil de gestion des compétences...) pour une meilleure performance.

Notons que parmi les missions du DRH actuellement figue en bonne place l'élaboration et le développement des procédures, outils et méthodes de gestion RH. Ces managers doivent miser sur le management des talents et le développement des compétences, avec l'adaptation et le déploiement dans l'organisation des outils du Groupe en matière de formation et de coaching, de gestion des compétences, de détection des potentiels et de suivi individualisé des carrières, ainsi que par la mise en place d'indicateurs de performance.

Ainsi, le coaching reste un outil performant favorisant le développement personnel pour une meilleure efficacité professionnelle. A travers ce processus, la personne coachée approfondit ses connaissances et améliore ses performances qui deviennent mesurables grâce à des indicateurs de performance
Autre moyen efficace, le management participatif qui représente un mode de gestion s'appuyant sur la prise en compte des attentes et des aspirations du personnel en favorisant la participation aux décisions objectives en cohérence avec les objectifs de l'entreprise. Ce type de management résulte de la naissance d'une véritable culture d'entreprise qui prône la communication, le dialogue, la délégation du pouvoir, le respect des autres et l'égalité des chances. De nombreux outils participatifs se développeront : les cercles de qualité ou les boîtes à idées par exemple.

Une chose est sûre, la performance de l'entreprise passe par la motivation et l'implication du personnel. Et sans l'adhésion des équipes, rien n'est gagné. Une bonne partie des DRH l'ont compris, reste que la mise en place d'une gestion efficiente demeure un peu lente.

lematin.ma


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière