Comment choisir un coach ?



Nous avons tous des moments de notre vie d’entrepreneur où on demanderait bien un petit coup de main, un avis, une heure pour y voir plus clair.
Ca commence à se savoir qu’une des solutions possibles est de se faire coacher.
mais c’est pas si simple. Disons que le caoching çà s’améliore mais il faut bien reconnaître que ce n’est pas encore très fluide.

POURQUOI LE CAOCHING EST COMPLEXE D'ACCES ?

1. Le coaching en entreprise est un métier récent – 15 ans à peine…
Ceci a plusieurs conséquences :
- c’est un métier encore peu structuré
- c’est un métier encore peu référencé

2. Le coaching s’engage à la confidentialité
Tout bon coach applique un code de déontologie qui l’engage à la confidentialité. Il est donc particulièrement vigilant à éviter de donner des informations qui permettraient de savoir qui est coaché par lui. C’est évidemment une garantie importante pour le coaché mais çà n’aide pas à la visibilité !

3. Le coaching est un métier encore en cours de structuration
De par sa jeunesse, le coaching n’est pas encore complètement structuré. Vous trouvez donc sur le marché du coaching des compétences très diverses, des visions du métier très différentes, d’excellents professionnels et de redoutables charlatans…

COMMENT S'Y RETROUVER?

Le premier conseil serait le suivant : n’attendez pas d’avoir un gros problème pour vous informer sur le coaching ; exercez l’une de vos compétences d’entrepreneur, celui de "tête chercheuse ".

C'est adire , l'un des talents de l’entrepreneur être à l’écoute, être toujours attentif à ce qui peut se passer dans son environnement et qui peut, un jour ou l’autre, servir sa finalité : une information sur la concurrence, un article de journaux, un post sur internet, l’avis d’un copain, une relation…

SUR QUELS CRITERES CHOISIR?

Soyons sérieux, ne perdons pas notre sens pratique. Quoi qu’il en soit, le coaching va être une dépense : en argent mais surtout en temps. Donc vous avez besoin de trouver un coach qui vous garantisse que le coaching va être « rentable », qu’il va vous rapporter plus qu’il ne va vous coûter.

Ceci ne veut pas dire que votre coach va s’engager sur l’augmentation de votre chiffre d’affaires. Mais vous devez connaître les critères qui vous donnent de sérieuses garanties.

Voici les critères principaux retenus par les clients et par les grosses entreprises, qui peuvent s’offrir des processus d’habilitation de coach.

Une solide formation au coaching
Le coaching est un métier à part entière qui demande une solide formation (minimum 1 an). Renseignez vous sur l’école que le coach a suivi et sur la certification qu’il a reçu.

Grande capacité d’écoute
Il doit pouvoir vous écouter, reformuler ce que vous avez dit, vérifier avec vous sa reformulation. Vous devez vous sentir en confiance, pleinement écouté.

Connaissance de l’entreprise
Pour des problématiques d’entrepreneur, nous vous recommandons quelqu’un qui connaît l’entreprise, qui y a travaillé, qui s’est frotté aux réalités de la direction d’une structure, du management, à la solitude du dirigeant, à la complexité des prises de décision, à la difficulté de la délégation, aux complexités administratives.

Il n’est pas nécessaire que le coach soit un expert de votre domaine (ceci peut même être gênant) mais il doit être capable de vous aider à analyser tous les aspects de votre problématique, vous aider à en voir les contours, vous aider à identifier les options possibles, vous aider à éviter les oublis

Connaissance de la psychologie humaine
Vous devez vous renseigner sur les compétences du coach en psychologie. Un bon coach connaît au moins une approche de développement personnel. Citons les plus connues : Analyse Transactionnelle (AT) ; PNL ; Gestalt ; Communication NonViolente (CNV) ; systémique ; thérapies brèves… Choisissez une approche dans laquelle vous avez confiance, en vous informant, en demandant les sources…

Ne tombez pas non plus dans l’excès inverse de demander de tout maîtriser. N’oubliez pas que chaque approche demande des jours et des jours de formations et qu’un coach a comme vous une seule vie !

Recul – formation permanente
Interrogez le coach sur les moyens qu’il se donne pour poursuivre sa formation. Sans demander au coach d’être tous les jours en formation, un coach se forme régulièrement, rencontre d’autres coachs.

Un point essentiel est de vérifier que votre coach est supervisé par un autre coach plus expérimenté.

Ceci est indispensable pour éviter de vous retrouver dans une situation où le coach est embarqué avec vous dans votre problématique. Il doit donc avoir un lieu de supervision où il peut relire le travail qu’il fera avec vous avec un confrère.

Déontologie – valeurs personnelles
Interrogez le sur sa déontologie, sur ses valeurs personnelles.

Il existe plusieurs organisations professionnelles qui proposent une déontologie du coaching. Ces codes de déontologie ne sont vraiment pas facultatifs. Ils vous assurent une protection de votre coaching et un cadre qui vous garantit un travail efficace, respectueux et utile : confidentialité ; liberté de sortir du coaching ; engagement mutuel…

Interrogez le sur ses valeurs, sur ce qui l’amène à être coach, sur ses motivations. Il est essentiel que vous vous sentiez en confiance, avec une personne avec qui vous pourrez être authentique.

Lors de l’entretien préalable, veillez à la cohérence entre ce que le coach dit de lui et ce que vous voyez de lui. Là aussi, vous devez vous sentir en confiance, à la fin de votre entretien.

Sait donner des éclairages
N’attendez pas trop une expertise, des méthodes, des outils. Le coach est davantage une personne qui va vous aider à mieux pêcher, à partir de votre expérience actuelle de la pêche, que quelqu’un qui va vous donner du poisson.

A l’occasion, si vous en êtes d’accord, il pourra vous donner un éclairage, un outil, qui pourra vous aider à analyser une situation et vous permettra d’acquérir de l’autonomie mais n’oubliez pas qu’il ne s’agit pas de sa mission première.

quelques critères pratiques qui pourront vous aider à décider :

Coût des prestations
Renseignez vous sur les coûts évidemment car vous trouverez une grande diversité.

Aspects pratiques
Ne négligez pas le critère « temps » pour vous et pour le coach (l’objectif est de trouver une relation gagnant-gagnant). Ce n’est pas toujours la peine de prendre un coach qui habite à 200 km quand vous en avez un de compétent dans votre ville !!!

Pensez aussi aux moyens qui peuvent vous faire gagner du temps : coaching téléphoniques ; coaching par messagerie instantanée…

Confiance relationnelle
Et puis il reste une question fondamentale, qui ne se décline pas de manière rationnelle. Avez-vous envie de travailler sur votre activité professionnelle et votre entreprise avec cette personne ou pas ?

Est-ce que vous pensez que ce coach peut vous aider ou pas ?

envie d'entreprendre


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière