Ciments du Maroc construit un parc éolien à Safi



Ciments du Maroc construit un parc éolien à Safi
La ville de Safi accueillera un parc éolien d’une capacité de 10 MW. Il sera réalisé par Ciments du Maroc. Le montant de l’investissement s’élèvera à 200 millions de DH. Les travaux devraient être lancés avant fin 2012. Les éoliennes pourraient être opérationnelles début 2014. Un projet qui rentre dans le cadre du dispositif de protection de l’environnement développé par le cimentier. L’annonce en a été faite jeudi 26 avril, à Safi. Une sortie médiatique à laquelle le management a convié élus, acteurs associatifs, autorités locales et représentants du gouvernement. A l’origine de la rencontre, un accident provoqué par un camion acheminant des matières premières vers la cimenterie de Had Hrara et qui a suscité un tollé de la part des riverains. En effet, comme il est de grande notoriété, bon nombre de chauffeurs de poids lourds recourent à la surcharge pour optimiser leurs voyages, et ce, sans observer les règles de sécurité en vigueur. D’où de fréquentes chutes de blocs de pierre, de sable et autres marchandises transportées. Une situation qui perdure à cause des carences du contrôle sur route. Ciments du Maroc a elle aussi dû pâtir de ce problème. Il a suffi qu’un camion laisse tomber une partie de sa cargaison de pneus déchiquetés pour qu’il y ait une levée de boucliers de la société civile… Le cimentier est accusé de «polluer l’environnement». C’est la raison pour laquelle l’entreprise a organisé une réunion avec les médias régionaux, la société civile et les autorités locales. «Ciments du Maroc a voulu expliquer le fonctionnement de l’usine de Had Hrara et le circuit d’utilisation des pneus déchiquetés comme source d’énergie. La rencontre avait également pour objectif de convaincre les habitants que la présence de la cimenterie est en fait une opportunité pour valoriser et éliminer les déchets», explique Abdallah Harma, directeur délégué. Selon le top management, le cimentier a investi près de 400 millions de DH entre 1993 et 2003 dans la protection de l’environnement. De ce fait, l’usine de Had Hrara, dans la province de Safi, dispose de toutes les certifications internationales en usage dans le secteur. De plus, un dispositif informatisé permet de contrôler en temps réel les émissions de soufre, de poussières et autre gaz carbonique. Pour illustrer le processus d’utilisation des matières premières par l’usine, une visite a été proposée aux participants. Concrètement, le cimentier importe des pneus déchiquetés, qui sont utilisés comme source d’énergie. Une matière première introuvable au Maroc, malgré les milliers de tonnes de pneus qui sont annuellement retirés de la circulation. En cause, l’absence d’un marché structuré. Les pneus déchiquetés ne représentent que 100.000 tonnes, soit environ 6% des matières premières utilisées par le cimentier, contre 90% au Japon, par exemple. L’objectif pour les cimentiers est de passer d’un taux de substitution moyen de 12% en 2012 pour tout le secteur à 40% à l’horizon 2020.


l'economiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière